Aller au contenu principal

Grégory Besson-Moreau

Le député Grégory Besson Moreau (LREM, Aube) a été nommé à la tête du conseil de surveillance.
© D.R

Par un arrêté conjoint des ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique du 18 janvier, le député Grégory Besson Moreau (LREM, Aube) a été nommé à la tête du conseil de surveillance "chargé du suivi et du contrôle" du développement d’alternatives aux néonicotinoïdes. Créé par la récente loi accordant une dérogation temporaire aux betteraviers, ce conseil de surveillance réunira trimestriellement huit parlementaires aux côtés de l’administration, des filières, et des associations. "Il émet un avis sur les dérogations, dans le respect d’un délai déterminé par décret, et assure le suivi et l’évaluation de leurs conséquences, notamment sur l’environnement, et de leur incidence économique sur la situation de la filière", précise le code de l’environnement. Rapporteur du projet de loi accordant la dérogation, Grégory Besson Moreau avait estimé sur Twitter en septembre 2021 que la loi de 2016 interdisant les insecticides avait été votée "sans s’assurer que des alternatives aux néonicotinoïdes existaient". "Voter des principes, c’est bien. Faire en sorte qu’ils puissent être appliqués, c’est mieux", avait affirmé le député sur le réseau social. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Élevage de génisses : un peu, beaucoup... juste ce qu'il faut !
En France, l'élevage des génisses représente un poids conséquent dans les résultats technico-économiques des exploitations. Un…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
Publicité