Aller au contenu principal

Huguette Legrand quitte la présidence de Bienvenue à la Ferme

L'association à la petite fleur refleurira, dès avril, avec un nouveau président. Dans les cartons, trois dossiers importants : internet, la vente en circuits courts et la conception de nouvelles activités d'hébergements à la ferme.

La présidente de l'association Bienvenue à la Ferme, Huguette Legrand, a annoncé, mardi 18 mars, sa démission, lors de l'assemblée générale qui s'est tenue à la ferme auberge du Grand Trait à Plancoët. Une décision qui survient après 16 ans d'activité. "Nous sommes passés d'une approche patrimoniale à une véritable approche économique de projets beaucoup plus élaborés qui demandent des réponses spécifiques, en matière de montage financier et juridique, d'études de marché, de démarche commerciale", déclare la présidente, à l'évocation du chemin parcouru. Et si appliquer la réglementation à des idées de projets innovants se révèle parfois un vrai casse-tête, qu'importe, l'association poursuit son développement d'accueil à la ferme, d'une part, et de vente en circuits courts, d'autre part.
Les circuits de distribution à l'étude
Côté restauration, l'association entend se pencher sérieusement sur les conclusions de l'étude régionale de la consommation des produits fermiers et étudier ses circuits de distribution. En effet, la place grandissante des marchés et de la GMS, au détriment de la vente en ferme, inquiète. Grouper l'offre, développer les marchés fermiers, améliorer le concept des pique-niques fermiers lancés l'année dernière, éduquer les enfants..., l'association entend réajuster sa stratégie. Côté loisirs et hébergement, la prestation Anniversaires à la ferme sera renforcée, un contre-pied "100% fermier" à la célèbre marque de fast-food qui a investi le créneau très adroitement, tandis que les activités d'hébergement se verront "relookées" avec de nouveaux concepts à la clé (en lien avec le réseau régional et national). Sans oublier, le travail auprès des fermes équestres, 6 000 en France, qui devenues agricoles, "souhaitent pour beaucoup être accompagnées vers la labellisation", explique Michel Nicolas.
Pour y parvenir, des hommes et des femmes du conseil d'administration s'impliquent non seulement au niveau local mais aussi, au niveau régional et même national. Ainsi Annie Martin, présidente de l'Union bretonne du tourisme rural depuis 2007, siège au comité d'orientation au sein du réseau national. Idem pour Michel Nicolas, aujourd'hui président national du groupe Fermes Equestres et Anne-Marie Crolais, déléguée régionale du groupe hébergements.
Stratégique, la technologie internet est une des grandes priorités 2008. "Tous nos adhérents doivent absolument créer leur site personnel. C'est l'objectif fixé pour le prochain congrès national 2009", insistent les responsables de l'association. Formations, accompagnement, projet régional de prestation individuelle de création de site..., la petite fleur se met au parfum.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité