Aller au contenu principal
Font Size

2020 : Utopie ou retour à la réalité ?

Thierry Coué, président de la FRSEA.

En ce début d’année, je vous souhaite, chers collègues agricultrices et agriculteurs, tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite pour 2020.

Je veux ensuite souhaiter à notre agriculture et à la société un retour à la réalité.

Nous vivons des injonctions découlant d’une vision "rêvée" de ce que pourrait être notre agriculture. Un monde dans lequel les agriculteurs pourraient produire une alimentation de qualité supérieure, labellisée, sans traitement, avec des animaux élevés en plein air sans nuisances olfactives et auditives… et surtout pas chère ! Tout comme le rêve que nous faisions enfants en imaginant robots et voitures volantes devenant la norme en 2000, ce rêve, s’il se rapproche, doit se confronter au principe de réalité !

L’agriculture ne peut être gérée par des théories, elle est régie par la réalité.

La réalité des marchés tout d’abord. Les agriculteurs se doivent de produire tout ce qui se vend. Vouloir les spécialiser tous sur le même créneau est une erreur.

La réalité climatique aussi. Même si notre région est plutôt accueillante pour une production diversifiée, les contraintes climatiques se ressentent de plus en plus. Nous l'avons constaté en 2019 : sécheresse, suivie de précipitations trop denses, de quoi mettre à zéro les stocks de fourrages pour les élevages. Si l’on veut conserver notre élevage et nos cultures dédiées à nos animaux, il faudra bien s’adapter. Ne pas contraindre trop les semis pour des raisons soi-disant écologiques. Importer l’aliment est loin d’être plus écologique.

Cette réalité climatique a aussi un effet sur la sécurité sanitaire des cultures. Elle impose, encore, de bien réfléchir les contraintes imposées : le zéro phyto est une utopie et aurait des effets pervers. Je ne pense pas que les Français soient prêts à renoncer à la sécurité sanitaire et à l’autonomie alimentaire que nous assurons. Notre rôle est la réduction de tous les risques, sanitaires et environnementaux. La science et les choix politiques doivent nous y aider.

J’appelle de mes vœux le retour à la réalité, face à l’utopie que certains vendent à la société en jouant sur ses peurs et qui engendre la violence. Seule la réalité peut répondre aux attentes des citoyens : une alimentation sûre, variée, qualitative et locale. Au moment de finaliser le Sraddet (Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires) et donc d’orienter les politiques régionales, le principe de réalité doit prévaloir sur les fantasmes. Les objectifs doivent être réalistes.

Vouloir réaliser des fantasmes peut parfois apporter de mauvaises surprises ! Alors les imposer aux autres sans en maîtriser les conséquences...

En 2020, retournons collectivement à la réalité, assurons notre avenir en trouvant de vraies solutions et en laissant nos fantasmes à leur place.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Cette année, les moissons de céréales affichent de faibles  rendements
Avec le retour du soleil, les moissonneuses sont nombreuses dans les champs de la région ces derniers jours. En revanche, même si…
Nouveau cadre financier pour 2021-2027 : Quelles conséquences pour la réforme de la Pac ?
Les discussions entre les dirigeants européens qui ont abouti à un accord le 21 juillet ont porté sur les enveloppes budgétaires…
Revenu des agriculteurs : l’objectif de deux Smic est hors d’atteinte
Les revenus bruts par actif agricole non salarié avoisinent plutôt le Smic. Seuls les producteurs de porcs, de volailles standard…
Dans le Finistère, un appel à projets pour les exploitations innovantes
Souhaitant accompagner les mutations de l’agriculture, le conseil départemental du Finistère vient de lancer un appel à projets…
"L’agriculture est un élément déterminant du plan de relance"
A peine 24 heures après avoir été nommé au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie recevait la…
Du maïs poussant, en floraison  sur la moitié sud et est Bretagne
Si cette année, les céréales ne sont pas à la fête, le maïs, avec des situations tout de même hétérogènes, laisse entrevoir à ce…
Publicité