Aller au contenu principal

Covid : les marchés d’été de Bienvenue à la ferme s’adaptent !

Même si certains d’entre eux ont dû être annulés, victimes de leur trop forte fréquentation, la plupart des marchés d’été de Bienvenue à la ferme ont pu se tenir normalement, moyennant aménagements et précautions supplémentaires. Petit tour à Plougar (29), où Christelle L’Hostis, jeune maraîchère, accueille un marché à la ferme pour la première fois.

Fraises, framboises, cassis, groseilles, tomates cerise… : les marchés d’été de Bienvenue à la ferme offrent une explosion de couleurs et de saveurs !

Plébiscités par touristes et locaux, les marchés d’été de Bienvenue à la ferme sont toujours attendus avec impatience à l’arrivée des beaux jours. "Après quelques inquiétudes, nous avons pu les maintenir, explique Catherine Auffret-Laurent, animatrice du réseau finistérien. Mais sous une configuration particulière". Distanciation sociale oblige, un sens de circulation est établi, dès le parking. Et les stands, en plein air, sont largement espacés, pour éviter les attroupements. "Du gel hydro-alcoolique est disponible un peu partout. Et depuis le 16 juillet, le port du masque est obligatoire pour tous, visiteurs comme exposants".

 

Boire un verre ou se restaurer

Sur les marchés, il est néanmoins toujours possible de s’asseoir, le temps de boire un verre ou de se restaurer, mais, là aussi, la distance est de rigueur, hormis pour les groupes constitués, famille ou amis. "Et les animations musicales ont lieu à l’extérieur, dans un espace complètement ouvert". Des mesures acceptées par tous, "et qui nous permettent de gérer de façon sereine et fluide la venue du public".

Bienvenue à la ferme

Découvrir de nouveaux légumes

"Je n’ai aucune envie d’être à l’origine d’un cluster !" Installée en maraîchage à Plougar (29), Christelle L’Hostis accueille pour la première fois un marché Bienvenue à la ferme. Et c’est sans hésiter qu’elle a adopté ces nouvelles mesures. "C’est vrai que certains, considérés comme personnes à risques, m’ont confié ne pas oser venir. Et que d’autres ont tendance à moins flâner. Mais globalement, les gens répondent présent". Et la productrice d’en profiter pour leur faire découvrir des légumes, comme le chou pointu, le brocoli violet ou le céleri rave, que bien des clients confondent avec le fenouil, ou leur prodiguer des conseils pour valoriser au mieux ses nombreuses variétés anciennes de tomates. "Certaines sont délicieuses crues, d’autres se prêtent mieux à la cuisson, d’autres encore aux coulis". Car c’est là la raison qui l’a poussé à choisir ce mode de commercialisation. "Fille et sœur de légumiers, ça fait des années que je rêvais de m’installer, moi aussi. Mais je voulais pouvoir montrer mon travail aux clients, les faire revenir à la ferme".

Bienvenue à la ferme

Apprendre les uns des autres

Si la vente directe à la ferme, le lundi et le vendredi, lui apporte ce contact direct avec la clientèle, Christelle L’Hostis a aussi fait le choix d’adhérer au réseau Bienvenue à la ferme. "Il me permet, en plus, de tisser des liens avec des producteurs locaux. Qu’ils proposent de la viande, du miel, de la bière, des fruits rouges ou des œufs, on a tous quelque chose à apprendre les uns des autres".

Bienvenue à la ferme

 

Les derniers rendez-vous de l’été

Après un été riche de rencontres et de découvertes, les derniers rendez-vous Bienvenue à la ferme auront lieu :

Dans le Finistère
- Chez Nicolas Mazeau et Jennifer Scouarnec, à la cidrerie de Rozavern à Telgruc-sur-Mer, le lundi 24 août, de 17h à 20h,
- Chez Marie-Thérèse Stéphan, à la ferme équestre de Trouzilit à Tréglonou, le mardi 25 août, de 16h30 à 19h30,
- Chez Gaëlle Pétillon et Stéphane Bidan, à la ferme de Sainte Cécile à Briec, le mardi 25 août, de 17h à 20h,
En Ille-et-Vilaine
- Chez Marie-Annick et Eugène Basle, à la ferme du Pré Bois, à Saint-Malo, les lundi 24 et 31 août, de 16h30 à 20h,
- Chez Catherine et Romuald Guérin, les vergers de la Justais, à Louvigné-du-Désert, le mardi 25 août, de 17h30 à 20h,
En Morbihan
- À Guidel plages tous les mercredis de 17h à 20h, jusqu’au 16 septembre.

 
Contact : Retrouvez le programme des animations sur les pages Facebook ou le site internet des fermes qui ouvrent leurs portes et sur www.bretagnealaferme.com

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Publicité