Aller au contenu principal

Enseignement agricole, la continuité pédagogique assurée

Après deux semaines d’école à distance, voire plus pour les communes cluster morbihannaises, les 26 établissements agricoles bretons du réseau Cneap sont organisés, comme ceux de l’enseignement public. "Le programme scolaire continue", assure-t-on et les pré-inscriptions sont possibles.

Un conseil de classe en visio-conférence avec Philippe Pinot, directeur du lycée Les Vergers à Dol-de-Bretagne et son équipe pédagogique, à domicile.

Si un temps d'adaptation a été nécessaire pour le corps enseignant comme pour les élèves dans tous les réseaux d’enseignement, "la dynamique est plutôt positive et l’engagement des enseignants est collectif", constate Marie-Hélène Herry, directrice adjointe du pôle de formation La Ville Davy à Quessoy (22). Pas de vacances prolongées mais un programme pour tous avec des élèves présentés comme "coopérants et responsables", constatent encourageants les enseignants gageant que pour les plus jeunes, ceux du collège, "ils apprennent ainsi à gagner en autonomie". Le fonctionnement ? "Chaque enseignant transmet aux parents par messagerie la synthèse des travaux à rendre pour la semaine. Les responsables de vie scolaire repèrent les élèvent qui ne se seraient pas connectés sur la plate-forme scolaire. Dans ce cas, comme en présentiel, pour éviter l'absentéisme et le décrochage, les enseignants contactent les parents par téléphone. Parfois, les élèves n’ont pas d’ordinateur à la maison, ou bien doivent le partager avec les frères et sœurs ou les parents qui télé-travaillent. Certains de nos établissements, comme le lycée Saint-Yves à Gourin (56), ont prêté du matériel informatique à leurs élèves", note Mélina Rivoalen depuis le centre Cneap d’Arradon (56).

La dynamique impulsée avec l'expérimentation "obligée" de nouvelles pratiques et méthodes va certainement générer des changements et des progrès durables

Réveillé par son prof via un chat ?
Leçons et devoirs sont transmis via l’ENT (Espace numérique de travail), École Directe, ou Scolinfo côté Cneap. Les initiatives d'ingéniosité pédagogique sont à l’œuvre pour créer de l’interactivité, capter l’attention, échanger, poser les questions, comme en classe, via WhatsApp, les chats et les visio-conférences, classes virtuelles, tutoriels, ou bien en direct par mail ou téléphone. Et tous se perfectionnent aux outils numériques. "Ils sont globalement satisfaits, apprécient d'entendre et de voir leurs enseignants sur Teams", affirme Marie-Christine Pecheux, cheffe d'établissement du Lycée Xavier Grall à Loudéac (22). "La dynamique impulsée avec l'expérimentation "obligée" de nouvelles pratiques et méthodes va certainement générer des changements et des progrès durables", estime Marc Janvier, directeur du lycée Pommerit-Jaudy à La Roche-Jaudy (22). "La difficulté reste tout de même d’adapter les cours pratiques, car, en effet, il faut maintenir des activités d'élevage ou de productions végétales", rappelle Mélina Rivoalen. Ainsi, cinq techniciens du lycée Le Nivot à Lopérec (29) se sont installés à demeure au lycée pour assurer le fonctionnement des trois ateliers.

Les lycées recrutent
Même si les portes-ouvertes ont été perturbées, les établissements recrutent.
Certains ont ouvert leurs portes juste avant les arrêtés préfectoraux. Pour d’autres, les portes-ouvertes programmées, en mars et début avril, sont reportées "pour fin avril ou courant mai si le contexte le permet", table Mélina Rivoalen avec la fin du confinement. "Les services administratifs sont toujours actifs", et les futurs élèves peuvent obtenir "toute l’information souhaitée sur les sites Internet des établissements, par mail, par téléphone ou en rendez-vous par visioconférence". Et les pré-inscriptions se font avec envoi des dossiers par voie électronique ou postale, elles sont opérationnelles. "Des entretiens téléphoniques sont mis en place pour les inscriptions. Cela se passe plutôt bien. Les parents envoient en amont les résultats de leur jeune", confirme Philippe Pinot, directeur du lycée Les Vergers à Dol-de-Bretagne (35).

 

Le calendrier des épreuves des grandes écoles sera décalé

Le ministre de l’Agriculture a annoncé que le calendrier des épreuves des grandes écoles vétérinaires, d’agronomie et de paysage placées sous sa tutelle sera décalé, pour tenir compte de la prolongation du confinement.
De plus, les modalités des épreuves seront adaptées. Ces nouvelles modalités seront alors rendues publiques sur les sites des concours concernés et celui du ministère : sur www.concours-agro-veto.net pour les concours communs agronomiques et vétérinaires, et sur www.ecole-paysage.fr pour les concours d’entrée dans les écoles nationales supérieures de paysage.  / Agra

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité