Aller au contenu principal

La chambre d'agriculture prend le pouls des agriculteurs

Les 2 et 3 avril, l'équipe herbivores de la chambre d'agriculture de Bretagne a réalisé une enquête par téléphone auprès d'une soixantaine d'agriculteurs, principalement des éleveurs laitiers (58), et une dizaine d'éleveurs bovins viande et ovins. L'objectif était de "mesurer l'ambiance et d'identifier les besoins", dans cette période de crise du Covid-19.

"Première chose à retenir, pour le moment les agriculteurs ne sont pas trop impactés et sont en plein dans les travaux des champs", souligne Caroline Cadiou, conseillère en production animale, qui souligne toutefois que cette enquête a été réalisée au tout début du mois d'avril et que par conséquent le ressenti des uns et des autres peut avoir évolué. Pour autant, la majorité des agriculteurs se disent prêts à s'adapter et ont déjà mis en place un certain nombre de choses sur leur exploitation. Il y a les gestes barrières bien sûr, mais aussi d'autres mesures telles que faciliter l'accès au laitier, éviter de se prêter les tracteurs, mettre en place une nouvelle organisation du travail avec la garde des enfants ou encore la mise en place du contrôle de performance par l’éleveur pour continuer les pesées... Pour ce qui est des ressources humaines, "59 % des sondés n'ont aucune préoccupation dans ce domaine". Début avril, les éleveurs laitiers étaient davantage en recherche d'informations via leur interprofession, concernant le prix du lait et les attentes du marché. "Le lait est collecté, les veaux partent, le marché des vaches est parfois plus tendu mais pour l'instant on note peu de changement, avec un fonctionnement quasi normal, et pas de problème majeur relevé", synthétise l'étude. Pour les éleveurs de bovins viande et ovins, l'inquiétude se porte sur le manque de dynamique sur la viande d’agneaux. Pour les bovins, "le marché de la femelle se porte bien, en revanche les JB ne sont pas très plébiscités". À noter, cette enquête sera amenée à être actualisée dans les prochaines semaines.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité