Aller au contenu principal
Font Size

Le solaire thermique au service de l'élevage laitier

Dans le cadre du Fonds chaleur de l'Ademe, le GIE Élevages Bretagne et l'agence locale de l'énergie et du climat du Pays de Rennes ont organisé une visite sur le Gaec Dyna'Milk à Moigné (Ille-et-Vilaine) le 13 mars. Depuis un an, son installation solaire thermique de 14 m2 permet d’alimenter un ballon d’eau chaude de 700 litres pour le nettoyage de l’installation de traite et du tank.

Le chauffe-eau solaire a été mis en fonction en avril 2019.

Le Fonds chaleur de l'Ademe est un dispositif qui permet de financer des projets d'énergies renouvelables thermiques, tels que les installations solaires thermiques. Le GIE Élevages Bretagne et l'agence locale de l'énergie et du climat du Pays de Rennes accompagnent quant à eux les porteurs de projets qui souhaitent développer ce type de solutions. À Moigné, le Gaec Dyna'milk, a profité du changement de son système de traite (suppression du robot), et de la construction d'un nouveau bâtiment pour y intégrer un chauffe-eau solaire. "La première chose a été de réaliser une note d'opportunité qui a permis de démontrer l'intérêt de ce type d'exploitation sur l'exploitation", explique Johanna Herrera, du GIE Élevages Bretagne. Sur un élevage laitier, les besoins d'eau chaude sont multiples : nettoyage de la machine à traire, nettoyage du tank à lait, abreuvement des veaux... La facture énergétique liée à la production d'eau chaude est importante et en constante augmentation compte tenu de l'évolution du prix des énergies. "C'est important d'arriver à savoir combien représente le coût de l'eau chaude sur sa facture et pour ma part, j'ai été assez surpris du montant", confie Romain Marqué, membre du Gaec Dyna'milk.
Sur son exploitation, les besoins d'eau chaude journaliers avaient été évalués à 650 litres d'eau à 80°C et l'énergie nécessaire pour chauffer ce volume d'eau à près de 19 000 kWh/an, soit l'équivalent d'une facture annuelle d'environ 2 400 euros dans le cas d'une installation 100 % électrique. Sur 10 mois, l'exploitant estime qu'il a réalisé une économie de 65 % sur sa facture pour l'eau chaude (en Bretagne la moyenne est de 50 %).
Avant de se lancer dans ce type de projet, des précautions sont à prendre, comme le rappelle Fabien Pottier, de l'agence locale de l'énergie et du climat du Pays de Rennes. "Il faut commencer par bien évaluer la quantité d'eau chaude dont on a besoin par jour et à quelle température. Ça permet de définir un profil de consommation sur toute l'année et d'évaluer la surface nécessaire de l'installation". La deuxième étape consiste à s'assurer qu'il y a la place dans le local technique pour un ballon solaire et être vigilant sur le dimensionnement de l'installation, sinon le ballon risque de monter en température.

 

Romain Marqué
Romain Marqué, membre du Gaec Dyna'milk.

Les caractéristiques du projet

Surface des capteurs solaires : 14,4 m2 (6 x 2,4 m2)

Volume du ballon de stockage : 800 litres

Consommation d'eau journalière : 650 litres

Appoint électrique intégré au ballon

Mise en service : avril 2019

Montant de l'investissement (total) : 12 660 €

- Capteurs solaires : 6 050 €

- Ballon de stockage : 3 430 €

- Compteurs d'énergie : 350 €

- Équipements divers : 680 €

- Main d'œuvre : 2 150 €

Subvention de l'Ademe : 8 230 € soit 65 %

Soit un reste à charge de 4 340 €


À noter que l'aide est versée en deux temps  : 80 % à la mise en service, les 20 % restants sont versés après la première année de fonctionnement sur présentation de résultats réels.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
"Prenez un bon bol d'air" avec le Crédit Agricole
Depuis le début de la crise, le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine multiplie les initiatives pour accompagner ses clients,…
Publicité