Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les entreprises du territoire au défi du recrutement

Tout ne va pas si mal en Bretagne. Le taux de chômage le plus bas de France qu’elle affiche crée des tensions sur le marché du recrutement. Y compris pour les entrepreneurs du territoire. Ils l’ont souligné lors de leur assemblée générale, le 30 janvier dernier à Muzillac. Un des nombreux sujets abordés dont celui de motiver ses collaborateurs, avec Cyril Barbé, psychologue du positif.

Jean-Marc Leroux, délégué régional, et Frédéric Jan, président d’entrepreneurs des territoires de Bretagne.

Après la visite de Silvadec, premier fabricant français de bois composite à Arzal (56), c’est à Muzillac que se sont posés les entrepreneurs du territoire, le temps de leur assemblée statutaire. Ils ont gardé le message positif distillé le matin même "sur l’embellie économique sur tous les secteurs que connaît la Bretagne. Ça repart avec une baisse du chômage et un taux de 7,1 %, le plus bas de France qui se situe à 8,6 %", a cadré Jean-Marc Leroux, délégué régional d’entrepreneurs des territoires de Bretagne, EDT.

 

Le bien-être au travail, c'est la condition de la performance durable.

Déficit de main-d’œuvre

Et de fait, "on subit une concurrence accrue sur les embauches. On a du mal a recruter en CDI et les gens font de plus en plus d’heures", met-il en garde. D’autant que sur les dix centres de formation en agro-équipement, "deux ont été perdus avec la fermeture des centres des chambre d’agriculture de Bretagne. On espère que de nouvelles classes vont être créées au Nivot et à Saint-Aubin du Cormier", attendent ces entrepreneurs du territoire. "Chaque année, nous proposons 350 offres d’emplois en CDI dans nos ETA alors que 225 jeunes sortent des centres de formation en situation d’emploi", appuie sur le déséquilibre à l’œuvre, Frédéric Jan, entrepreneur de travaux agricoles à Pluneret et président de l’association régionale. L’ambition est donc attirer de nouvelles recrues, notamment en reconversion, via le dispositif POEC pour "préparation opérationnelle à l’emploi". Des stages d’immersion "pour faire connaître nos métiers", avec le soutien de Pôle emploi.

 

Des gages de compétence

Si les aléas climatiques d’une année bipolaire, "avec un été caniculaire sec" et un automne enregistrant "plus du double des pluies habituelles, autant sur ces deux mois que sur les neuf premiers mois de l’année", ont été rappelés par Frédéric Jan, entraînant une cohorte de "galères…, tracteurs enlisés, équipement de chenilles sur les moissonneuses, impossibilité de semer le blé et les couverts végétaux…", l’année 2019 est aussi celle d’une montée en puissance de la question des pesticides. "Dans ce contexte, le renouvellement des certiphytos est également un enjeu majeur qui montre la capacité de notre profession à répondre aux exigences réglementaires". Pour être en conformité, dix sessions proposées par l’Aretar ont permis de former 110 personnes. "Disposer de l’agrément phytosanitaire, au-delà de la simple obligation légale prouve la compétence des entreprises et permet de lutter contre l’agribashing", estime Frédéric Jan qui a rappelé qu’EDT de Bretagne était signataire des chartes riverains entérinées dans les quatre départements bretons.

 

Comment doper votre leadership positif

 

entreprises du territoire

Cyril Barbé, ingénieur de formation, est spécialiste du management et de la psychologie positive. Cette science cherche à comprendre "ce qui va bien et non les pathologies, à analyser les atouts, les forces, les attitudes qui marchent et comment s’appuyer dessus pour que cela fonctionne encore mieux". Développer un leadership positif, c’est d’abord pour un manager "être un rempart au stress des collaborateurs. Le bien-être au travail, c’est la condition de la performance durable", estime-t-il. Alors il encourage les dirigeants à développer un optimisme constructif "qui n’a rien à voir avec l’optimisme béat", à favoriser les apprentissages des collaborateurs, "car ils renforcent l’autonomie, la confiance en soi, ça motive et ça permet de progresser". Il encourage aussi à développer des relations positives entre les personnes de l’entreprise "pour renforcer la confiance", excellent terreau de la performance. "Il va falloir que vous soyez un modèle de relations positives". Tout un programme en faveur de la construction de relations sereines qui, au final, bénéficient à la compétitivité et au développement de l’entreprise.

 

Les chiffres en Bretagne :

- 1149 entreprises de travaux agricoles et sylvicoles : 921 pour les travaux agricoles et ruraux et 228 pour les travaux forestiers,
- 709 emploient de la main d’œuvre,
- 4 641 emplois dont 4 209 dans les ETA soit 2 682 équivalents temps plein.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le tribunal de Saint Brieuc exige du GDS la délivrance des ASDA
Depuis plusieurs mois, un conflit oppose des éleveurs adhérents ou non adhérents du GDS, au sujet, d'une part, du montant des…
Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
Pourquoi et comment mesurer le bilan environnemental des élevages ?
Sur la question environnementale, l'élevage est pointé comme une cause importante de dommages à l'échelle de la planète, avec des…
TICPE : faites vos demandes de remboursement 2019, avant le 31 janvier 2020

La loi n° 2019-1479 de finances pour 2020 va supprimer le taux réduit applicable au gazole non routier (GNR), auquel sera…

Publicité