Aller au contenu principal

Libérer la parole… libérer les énergies

Philippe Cherdel, FDSEA 22.

Si une expression restera de l’année 2020, c’est bien "garder le masque". Avoir un cap sanitaire rigoureux est indispensable, mais les gestes barrières ont cependant quelque chose de pervers : garder le masque, appliquer la distanciation sociale peut conduire d'aucuns à s’isoler. On parle même de repli, de peur de l'autre, de résignation, d’abandon, .... Garder le masque, oui, ... mais libérer la parole, d'abord pour dénoncer l’hypocrisie. La bataille du pouvoir d’achat, aussi légitime soit-elle, ne doit pas se faire sur le dos des producteurs. Quand on voit du lait bio à 0,70 € le litre, remise carte comprise, de qui se moque-t-on ? Outre la non rémunération du producteur, c’est un déni de la qualité et de la valeur de l’alimentation. À l’État, les EGA ne sont plus dans leur phase d’apprentissage !
Libérer la parole pour interpeler nos partenaires. La reprise de Ronsard par LDC est une opportunité pour la filière et la région. Certes, des décisions devaient être prises mais l’euphorie et les propos étaient les mêmes il y a une décennie lors de la vente de Socopa. Qu’en est il de la considération des producteurs ? Beaucoup d’assemblées générales de nos coopératives ont été décalées à cet automne. Même dans des conditions particulières, elles restent le moment unique et privilégié pour interpeler, comprendre et agir.
Libérer la parole pour dénoncer l’inacceptable. Les mutilations d’animaux et autres comportements d’opposition à notre activité pourtant exercée dans un cadre règlementaire doivent faire l’objet d’une condamnation unanime et sans équivoque des pouvoirs publics.
Libérer la parole pour exprimer notre opinion. Les débats publics sur l’agriculture foisonnent. ImPACtons, DN7, RIP, … Faisons entendre notre voix de premiers concernés par ces dossiers et ne laissons pas les fossoyeurs de notre activité économique s’emparer de notre avenir et creuser notre tombe. Le débat est normal et nécessaire. Il doit être constructif.
Libérer la parole pour dénoncer les incohérences. Les accords internationaux ne doivent pas générer de distorsions vis-à-vis des producteurs français. Les marchés publics doivent intégrer des clauses de réciprocité.
Libérer la parole pour montrer nos savoirs-faire et forces. Stockage du carbone, production énergétique, fourniture d’une alimentation saine et variée, les agricultures sont pleinement engagées dans ces enjeux.
Libérer la parole pour sortir d’une spirale de résignation et de repli. Soyons fiers de notre métier, créateur de richesse. A l’Etat, l’enjeu de souveraineté alimentaire repose sur un soutien clair et affirmé à l’acte de production dans toute sa diversité.
Libérez les énergies à l'heure du plan de relance. L'agriculture y est intégrée. Sachons l'utiliser en particulier pour tous ceux lourdement impactés par le confinement. Rappelons néanmoins que la transition agro-écologique n’aura de sens que si les préalables sont respectés à savoir une juste rémunération des producteurs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC

Le 21 octobre à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC qui ouvre la…

"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Publicité