Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Agriculture et transitions

Jean-Hervé Caugant, président de la chambre d’agriculture Finistère.

Toutes les époques ont leurs termes fétiches. Ceux qui sont dans la bouche de tous les politiques, repris dans tous les médias à tel point qu’ils sont usés jusqu’à la corde, que plus personne ne sait ce qu’ils veulent dire, ou plus exactement que chacun en a sa propre définition.

Aujourd’hui ce terme c’est transition. On le retrouve dans tous les domaines d’activités, depuis la production de voitures jusqu’aux services, et sur tous les thèmes depuis le climat jusqu’au numérique. Bien entendu, l’agriculture est au cœur de ces transitions souhaitées par nos politiques et relayées par les médias. Évidemment, nous devons nous engager dans ces transitions mais pas n’importe comment et le préalable est de préciser les règles du jeu !

Alors reprenons au début : la transition c’est quoi ?

Transition : c'est le "passage d'un état à un autre, en général lent et graduel ; état intermédiaire" dit le dictionnaire Larousse.

En agriculture, on parle de la révolution des années 60 qui a vu arriver la mécanisation, l'amélioration de la génétique, les engrais ou encore les produits phytosanitaires. Toutes ces nouveautés ont profondément modifié le travail d’agriculteur, fait exploser les rendements, fait disparaître les risques sanitaires sur nos produits.

Et pourtant, ce n’était pas une révolution, c’était déjà une transition. Tout cela s’est fait dans le temps, graduellement avec des étapes différentes pour chaque agriculteur et chaque exploitation. Et c’est bien parce que c’était une transition qu’elle a profondément modifié notre agriculture.

Les enjeux qui nous attendent aujourd’hui sont nombreux. La rentabilité de nos exploitations avec un déficit de main d’œuvre chronique et une volatilité des prix quasi permanente. L’adaptation au changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les attentes sociétales en termes de bien-être animal, de protection des cultures ou d’utilisation d’antibiotiques, les attentes des consommateurs avec toute leur diversité et leurs incohérences, l’intégration du numérique et des nouvelles technologies…

Comme d’habitude, tous ensemble nous relèverons ces défis mais à condition que les politiques, les médias et les consommateurs acceptent que ce soit une vraie transition et n’exigent pas une révolution.

Charge à nous de rappeler que les mots ont un sens et qu’il nous faut une vraie transition pour se préparer à demain.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
La Roazhon ferme revient s'installer le 23 février à Rennes
Deux ans après la première édition, la Roazhon ferme s'installe à nouveau à Rennes à proximité immédiate du Stade Rennais pour…
La Roazhon Ferme s'installe au Roazhon Park le 23 février

Attention, pour des raisons liées à la télévision, la programmation du match entre Rennes et Nîmes change de date ! Elle passe…

Publicité