Aller au contenu principal
Font Size

Nouvel appel à projets pour les installations photovoltaïques en autoconsommation totale

La Région Bretagne lance son deuxième appel à projets régional de soutien aux installations solaires photovoltaïques en autoconsommation totale dans le secteur agricole.

L’atteinte de la parité réseau (coût de production local = coût de l’électricité acheté sur le réseau) offre l’opportunité aux agriculteurs de réduire leur facture d’électricité par la mise en place de centrales photovoltaïques en autoconsommation totale. Pour encourager le développement de cette innovation, la Région Bretagne souhaite accompagner l’agriculture bretonne à mettre en œuvre ces technologies d’avenir en accompagnant financièrement ces installations.

Autoconsommation totale
L’autoconsommation totale consiste à consommer la totalité de l’énergie produite par l’installation photovoltaïque et ainsi réduire la facture d’énergie du fournisseur d’électricité (EDF ou autre). C’est en quelque sorte une "fabrique d’électricité à la ferme" (1) .
L’installation photovoltaïque doit être au préalable dimensionnée en fonction du profil d’appel de puissance de consommation annuelle de l’exploitation. C’est-à-dire en fonction des besoins en électricité de l’exploitation tout au long de l’année. Une installation surdimensionnée engendrera un surplus d’électricité non valorisé et par conséquent diminuera la rentabilité économique de l’installation.

Pourquoi produire soi-même son électricité ?
Dans l'exemple (2), l’installation photovoltaïque produit une électricité autoconsommée à 12 c€/kWh pendant les 15 premières années (annuité de remboursement + coût d’exploitation) et ensuite 3 c€/kWh (coût d’exploitation seule). Il faut cependant noter que le taux de couverture d’une centrale photovoltaïque sur bâtiment agricole dépasse rarement 25 %, c’est-à-dire qu’il faudra de toute façon être dépendant du fournisseur d’électricité à 75 %. Ajoutons qu’une centrale photovoltaïque produira de l’électricité au-delà de 25 ans.

Orientations et critères d’éligibilité
Cet appel à projets a pour objectif de faire émerger des projets d’installations photovoltaïques en autoconsommation totale (sans injection de surplus) en secteur agricole inférieur à 100 kWc.
Cette aide du conseil régional vise à promouvoir des solutions techniques sur la maîtrise et la gestion efficace du couple "consommation" et "production". C’est pourquoi l’éligibilité des projets est conditionnée à la réalisation d’une étude de faisabilité préalable. Celle-ci doit définir :
- un diagnostic des consommations électriques (campagne d’enregistrement de points de puissance 10 min, saisonnalité des consommations, factures…),
- les mesures d’efficacité énergétiques envisagées,
- le dimensionnement de l’installation photovoltaïque selon différents scénarios possibles ayant les meilleures valorisations économiques.
À noter que l’étude de faisabilité préalable doit être réalisée par un prestataire indépendant de l’installateur.

Financement des projets
Les projets sélectionnés bénéficieront d’une aide de la Région Bretagne à hauteur de 30 % du montant total des dépenses éligibles, plafonné à 7 500 € maximum par projet (25 000 € d’investissement). L’investissement (signature devis installateur) ne peut être réalisé qu’après réception de l’accusé de réception du dossier complet de demande d’aide.
Pour les projets d’investissement retenus, les études de faisabilité seront également financées à hauteur de 30 % des dépenses éligibles.
L'ensemble des informations relatives à cet appel à projet est à retrouver sur  https ://www.bretagne.bzh/aides/fiches/installations-solaires-photovoltaiques-autoconsommation-agriculture/
La demande d’aide ainsi que les pièces justificatives doivent être déposées en ligne en cliquant sur "Déposer ma demande".

 

Photovoltaique

Calendrier

- 24 mars 2020 : lancement de l’appel à projets
- 28 août 2020 : date limite de réception des projets
- novembre 2020 : choix des candidats

 

Pour plus de renseignements
- Régis Le Carluer (dép. 22, 35, 56) : 06 30 69 05 27 / regis.lecarluer@bretagne.chambagri.fr
- Jean-Yves Carré (dép. 29) : 06 84 18 35 63 / jean-yves.carre@bretagne.chambagri.fr
- Laurent Somer (dép. 22, 35, 56) : 07 87 88 70 83 / laurent.somer@bretagne.chambagri.fr

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
"Prenez un bon bol d'air" avec le Crédit Agricole
Depuis le début de la crise, le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine multiplie les initiatives pour accompagner ses clients,…
Publicité