Aller au contenu principal

Pottinger propose une barre de détection pour protéger la faune sauvage

Tous les ans, la faune sauvage mettant bas dans l’herbe paie un lourd tribut au moment des premières fauches de printemps. Pour y remédier, Pottinger va lancer, début août, une barre de détection permettant au chauffeur d’arrêter son tracteur avant d’écraser les animaux.

La barre de détection Pottinger vient prendre place à l’avant d’une faucheuse frontale ou à l’avant du tracteur pour une faucheuse arrière.


"Ces dernières années, la taille des élevages a augmenté, leur capacité de fauche aussi, laissant moins de chance au gibier de prendre la fuite", constate Didier Hammer, spécialiste récolte et fenaison chez Pottinger. Si le phénomène a, jusqu’ici, été peu documenté en France, une étude a estimé à 100 000 le nombre de faons qui seraient touchés tous les ans en Allemagne. "Les premières coupes d’herbe ont lieu d’avril à juin, au moment des mises-bas. Et le réflexe du faon nouveau-né est de s’aplatir au sol, ce qui ne lui laisse aucune chance d’échapper au danger".

De multiples capteurs
Voilà des années déjà que Pottinger travaille sur le sujet. Et, après une première distinction obtenue en 2017 au salon Agritechnica, sa barre de détection Sensosafe, montée sur la faucheuse frontale, est désormais prête à être commercialisée. Le principe est simple : un éclairage led, proche de l’infrarouge, est projeté sur le sol et un capteur va analyser la lumière réfléchie. S’il reconnaît un animal caché dans le fourrage, faon, lapin, lièvre, faisan ou perdrix, il va déclencher le relevage de la faucheuse et actionner un signal sonore. "La détection se fait indépendamment de la lumière du jour, indique Pottinger. La barre peut donc fonctionner de jour comme de nuit, et quelle que soit la température". Pour être efficace, la vitesse du tracteur ne devra pas excéder les 8-10 km/h, de façon à laisser au chauffeur le temps de l’arrêter avant qu’il n’écrase l'animal. "Et la détection est efficace dans des fourrages n’excédant pas 60 cm de haut".

Faucheuse frontale ou arrière
Un système analogue a aussi été conçu pour des faucheuses portées arrière, décliné en Sensosafe 300, jusqu’à une largeur de travail de 3 m, ou Sensosafe 1000, pour les combinaisons de fauche de 8 à 10 m. Montée sur le relevage avant du tracteur, la barre de détection va déclencher un signal sonore et visuel dans la cabine. La distance avec la faucheuse étant supérieure, le chauffeur a le temps d’arrêter son tracteur ou de relever la faucheuse avant d’atteindre l’animal.
Commercialisée à compter du 1er août, la barre de détection devrait osciller entre 7 et 8 000 € pour le modèle Sensosafe300. "On espère une aide au financement pour préservation de la faune sauvage", indique Pottinger, qui travaille sur le sujet avec le réseau Agrifaune.

La barre de détection est composée de multiples capteurs,

Pottinger, 150 ans au service de l’agriculture

Horloger inventif, Franz Pöttinger met au point un hache-paille, destiné à soulager le travail des agriculteurs. En 1871, une médaille d’argent à la foire populaire de Linz (Autriche) scelle la naissance de la société. Et bientôt, presses et moulins à fruits, ensileuses à fourrages, broyeurs à bois et arracheuses à pommes de terre sont construits dans l’atelier de Grieskirchen. Dans les années 50, apparaissent une chargeuse à foin, précurseur de l’autochargeuse, puis un râteau-faneur, qui révolutionne l’agriculture de montagne.
Spécialiste de la fenaison et de la récolte, qui représentent toujours 70 % de son chiffre d’affaires, l’entreprise a étendu son expertise au travail du sol et au semis, au fil de rachats de sociétés, et emploie 1 900 salariés. Leader mondial de la remorque autochargeuse, elle réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’étranger, où elle possède 15 filiales commerciales.
Fêtant cette année ses 150 ans, l’entreprise vient d’inaugurer sa 4e usine. Située à proximité du siège social, elle a nécessité un investissement de 25 millions d’euros pour fabriquer des presses à balles rondes et des andaineurs de grande largeur.

Batiment Pottinger
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
La réduction des phyto au cœur d’un échange avec les lycées agricoles
Quatre classes de lycées agricoles bretons ont pu participer à un temps d’échange autour de la réduction des produits…
Rendez-vous techniques bio du 5 au 7 octobre
Les chambres d’agriculture de Bretagne vous proposent des Rendez-vous dans différentes filières de production, pour vulgariser…
Publicité