Aller au contenu principal

"Prenez un bon bol d'air" avec le Crédit Agricole

Depuis le début de la crise, le Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine multiplie les initiatives pour accompagner ses clients, particuliers et professionnels. Dernière en date, avec le lancement début juin de l'opération "Prenez un bon bol d'air", pour soutenir l'économie de la filière tourisme

Jean-Yves Carillet, directeur général et Olivier Auffray, président de la caisse régionale d'Ille-et-Vilaine.

Afin d’accompagner la reprise d'activité du secteur économique du tourisme fortement touché par la crise, le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine a déployé, le 3 juin dernier, l’opération "Prenez un bon bol d’air". Il offre ainsi 30 € à ses clients (pour toute souscription de produits et services au mois de juin) sous la forme d’un bon cadeau valable jusqu’au 10 oc-tobre 2020 chez les professionnels bretilliens du tourisme (hôteliers, restaurateurs et établissements de loisirs), clients ou non clients. "C’est notre manière à nous de participer à la relance, en incitant à consommer local et espérant faire découvrir de nouveaux endroits dans le département", expliquent Jean-Yves Carillet, directeur général et Olivier Auffray, président de la caisse régionale d'Ille-et-Vilaine, lors d'un point presse organisé vendredi 5 juin.
L'occasion de revenir aussi sur différentes actions menées depuis le début de la crise "pour soutenir les acteurs du territoire". Ainsi, sur le marché des entreprises (celles au delà d'un certain chiffre d'affaires), plus de 320 demandes de Prêts garantis par l'État (PGE) ont été enregistrées pour un montant de 350 M€. 1 000 pauses crédits ont été réalisées. Sur le marché des professionnels (PME, artisants, commerçants...) 4 500 pauses crédits ont été mises en place pour plus de 2 500 clients et plus de 1 400 PGE ont été accordés pour un montant global de 83,1 M€. 101 clients agriculteurs ont bénéficié de pauses crédits et près de 90 PGE ont été accordés pour un montant de 5,5 M€. En agriculture, ce sont essentiellement les filières horticoles, équestres et le tourisme vert qui ont été concernés. "Sur la partie export, on voit que les flux ont été plus compliqués, et on le ressent aujourd'hui sur les cours, notamment dans la filière laitière", abonde Olivier Auffray. "Peut-être que l'on sera obligé d'avoir un accompagnement spécifique pour certaines filières".
Assurances : 5,5 M
pour les clients agriculteurs et professionnels
Par ailleurs, les contrats d’assurance ne couvrant pas les risques de pandémie, le Crédit Agricole a consenti un geste de solidarité extra-contractuel, en aidant ses clients professionnels et agriculteurs assurés contre la perte d’exploitation,"en adéquation avec ses valeurs de banque mutualiste". Pour le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, ce sont plus de 1 500 clients (680 professionnels et 852 exploitants agricoles bretilliens) qui ont pu bénéficier de ce geste, pour un montant total de 5,5 M€ (avec un montant unitaire de 1 500 € à 10 000 €).
Un fonds d'urgence pour les personnes âgées
Face à cette crise sanitaire sans précédent, le groupe Crédit Agricole dédie 20 M€ pour financer des mesures de première nécessité en faveur des personnes âgées, pour les protéger et leur permettre de garder le lien avec leurs proches. L’opération est portée par la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement. C’est dans ce cadre que le Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine a recensé les initiatives des acteurs locaux œuvrant auprès des personnes âgées (EHPAD, association d’aide à domicile…) : 30 demandes de financement de projets bretilliens ont déjà reçu un avis favorable pour une dotation globale de plus de 123 000 € (60 autres demandes sont à l’étude). Les projets soutenus portent essentiellement sur l’achat de matériel de stimulation cognitive tel que des bornes musicales, l’achat de matériel informatique, de matériel de protection, ou d’équipement permettant aux structures de s’adapter aux nouvelles contraintes de distanciation (chariot de service pour les repas en chambre…).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité