Aller au contenu principal

Sur la ferme, tout est prétexte à essais

Conseiller bâtiment à la chambre d’agriculture, Sébastien Guiocheau consacre depuis 2012 une à deux journées par semaine à la station de Trévarez. Il y est chargé de concevoir les nouveaux équipements, d’entretenir l’existant, de le faire évoluer pour l’adapter aux nouveaux besoins…

En 2014, Sébastien Guiocheau a piloté la rénovation de la nursery des veaux.

"Trévarez, c’est une exploitation agricole qui à la fois produit du lait et réalise des essais au quotidien, avec de nombreuses contraintes", rappelle Sébastien Guiocheau, chargé d’études bâtiments et équipements bovins à la chambre d’agriculture. A la station ses missions ont commencé par la conception de la plateforme d’accueil du robot de traite sur le site estival de la partie bio de l’élevage. L’année suivante, il s’attaque à la rénovation de la nursery. "Le logement des veaux n’était plus adapté, ni au travail des salariés dans de bonnes conditions, ni à la conduite d’essais". Plus récemment, la station s’est équipée d’une station de traitement de l’eau, a refait une partie des chemins, a revu la clôture de la lagune... "À chaque fois, il me faut faire les plans, réceptionner les devis, choisir les artisans, suivre le chantier…".

Un bâtiment en bois local
En 2015, une étable à génisses est construite sur le site bio, en bois local. "Les arbres provenaient de l’exploitation. Il a d’abord fallu les choisir, puis prévoir l’abattage et le débardage, réserver une scierie, contacter un charpentier, assurer le suivi du chantier, chiffrer ce que ça nous a coûté". Pour assurer une meilleure sécurité au travail, le conseiller bâtiment vient de changer le pont de la salle de traite. Et en partenariat avec la MSA, il réfléchit maintenant à l’acquisition d’un nouveau taxi lait.

On change ? On teste !
En plus des essais "système", pâturant, bas carbone…, Trévarez multiplie aussi les tests au quotidien. "Nous avions besoin de cubes pour les murs du silo, indique Sébastien Guiocheau à titre d’exemple. On en a profité pour tester différents modèles". De même, différents matériaux sont testés sur les racleurs et plusieurs marques de griffes légères équipent en ce moment la salle de traite. "Et les producteurs de lait qui sont en réflexion viennent voir sur place ce que nous en pensons".
Pour améliorer le confort de ses laitières, la ferme a aussi essayé plusieurs litières. Et a réalisé un travail sur le réglage des logettes. "Un stagiaire a commencé par observer les animaux, couchés perchés, avec les deux pattes avant dans les logettes et les deux pattes arrière dans le couloir, ou debout dans les couloirs, indique Sébastien Guiocheau. Puis il a mesuré le gabarit des vaches et les logettes ont été réglées en conséquence". Et le résultat ne s’est pas fait attendre. "Il y a un meilleur taux de couchage et moins de vaches dans les couloirs". Toujours avec ce même souci du confort des animaux, la station teste dix logettes souples. "Et là comme pour les autres essais, on communique largement sur nos résultats lors de journées techniques ou de portes ouvertes, d’articles…".
 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité