Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Innov'action : Allier système intensif et maîtrise du bilan carbone

En Gaec à cinq associés, "Le vieux manoir" installé à Pommerit le Vicomte (22) sait se renouveler. Emmanuel Turban explique la démarche de son exploitation pour un bilan carbone optimisé en y incluant la construction d'une unité de méthanisation de 250 Kw/h.

Emmanuel Turban, associé du Gaec du vieux manoir.
Emmanuel Turban, associé du Gaec du vieux manoir.
© HB

"Nous avons choisi d’évaluer notre bilan carbone avant de mettre en place notre projet de méthanisation en prévision d’une potentielle taxe carbone qui nous demanderait davantage d'efforts", explique Emmanuel Turban. Les associés ont eu la bonne surprise de découvrir que leur exploitation était en dessous de la moyenne nationale de carbone produite par litre de lait. Un chiffre qui rejoint une volonté de préserver l'environnement et des choix techniques et financiers très pragmatiques. "Notre leit-motiv, c'est l'efficacité de notre système. Nous travaillons en TCS depuis 20 ans, ce qui aide à réduire les passages du tracteur dans les parcelles et tend à améliorer la valorisation de la matière organique", reprend l'agriculteur. Toujours dans un souci d'économie et d'efficacité, le Gaec choisit de réaliser des vélages précoces avec une insémination à 12/13 mois. "Nous avons accéléré le pas il y a trois ans et nous notons une amélioration du programme lacté des veaux, des veaux qui poussent tous seuls !". Le projet de méthanisation a quant à lui mis cinq ans à mûrir pour prendre la forme d'une unité de 250 Kw/h. "Le système fonctionne. Nous sommes encore en phase d'optimisation mais nous arrivons à l'objectif de Kw/h livré sur l'année malgré des variations suivants les périodes". Avec un taux de 90g de co2/ /litre de lait produit l'an dernier, les nouvelles perspectives doivent permettre de baisser considérablement l'impact pour atteindre 70g avec la méthanisation. "Nous estimons que nous pouvons être dans un système intensif tout en étant raisonnable sur la quantité de CO2 rejeté par notre production".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le boom des plantes aromatiques et médicinales cueillies
La cueillette des plantes sauvages est en plein renouveau. Longtemps marginale, méconnue, elle est en plein essor, portée par le…
Le croisement pour un troupeau facile à vivre
À Trégarvan dans le Finistère, dans les parcelles qui bordent l’Aulne, 115 vaches croisées 3 voies pâturent presque toute l’année…
Décès de Claude Cochonneau, président des chambres d'agriculture
L'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) fait part, dans un communiqué le 23 décembre, du décès de son président…
Phytos : une charte pour garantir des relations de bon voisinage
Le 17 décembre dernier, le Finistère s'est à son tour engagé dans la charte riverains. Signée par la profession agricole et l'…
Le marché du porc breton : optimisme en 2020, mais pas d'euphorie
L'année 2019 s'achève sur un prix du porc inédit depuis 1992, avec un pic à 1,70 euros le 12 décembre dernier. Les vœux du marché…
Le texte du gouvernement sur les ZNT fait l'unanimité... contre lui
Le gouvernement a publié, le 29 décembre au Journal officiel (JO), l’arrêté et le décret instaurant les nouvelles zones de non-…
Publicité