Aller au contenu principal

Innov'action : Allier système intensif et maîtrise du bilan carbone

En Gaec à cinq associés, "Le vieux manoir" installé à Pommerit le Vicomte (22) sait se renouveler. Emmanuel Turban explique la démarche de son exploitation pour un bilan carbone optimisé en y incluant la construction d'une unité de méthanisation de 250 Kw/h.

Emmanuel Turban, associé du Gaec du vieux manoir.
Emmanuel Turban, associé du Gaec du vieux manoir.
© HB

"Nous avons choisi d’évaluer notre bilan carbone avant de mettre en place notre projet de méthanisation en prévision d’une potentielle taxe carbone qui nous demanderait davantage d'efforts", explique Emmanuel Turban. Les associés ont eu la bonne surprise de découvrir que leur exploitation était en dessous de la moyenne nationale de carbone produite par litre de lait. Un chiffre qui rejoint une volonté de préserver l'environnement et des choix techniques et financiers très pragmatiques. "Notre leit-motiv, c'est l'efficacité de notre système. Nous travaillons en TCS depuis 20 ans, ce qui aide à réduire les passages du tracteur dans les parcelles et tend à améliorer la valorisation de la matière organique", reprend l'agriculteur. Toujours dans un souci d'économie et d'efficacité, le Gaec choisit de réaliser des vélages précoces avec une insémination à 12/13 mois. "Nous avons accéléré le pas il y a trois ans et nous notons une amélioration du programme lacté des veaux, des veaux qui poussent tous seuls !". Le projet de méthanisation a quant à lui mis cinq ans à mûrir pour prendre la forme d'une unité de 250 Kw/h. "Le système fonctionne. Nous sommes encore en phase d'optimisation mais nous arrivons à l'objectif de Kw/h livré sur l'année malgré des variations suivants les périodes". Avec un taux de 90g de co2/ /litre de lait produit l'an dernier, les nouvelles perspectives doivent permettre de baisser considérablement l'impact pour atteindre 70g avec la méthanisation. "Nous estimons que nous pouvons être dans un système intensif tout en étant raisonnable sur la quantité de CO2 rejeté par notre production".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité