Aller au contenu principal

Le 24 Septembre à Hennebont
"Je transmets, tu t'installes, nous nous entendons"

Pour bien vivre la transmission de son exploitation ou la reprise, l'inter GVA d'Hennebont organise une journée d'échanges et de témoignages pour cédants et repreneurs, le mardi 24 septembre prochain. Car différents, les besoins et aspirations de chacun peuvent vite s'avérer sources de mésentente. Pour s'en prémunir, rien de tel que de comprendre les enjeux en jeu.

pour présenter cette journée, Anne le Guerroué, Laurence Annick, Marie Loridan et  Henri Jehanno de l'Inter GVA d'Hennebont
pour présenter cette journée, Anne le Guerroué, Laurence Annick, Marie Loridan et Henri Jehanno de l'Inter GVA d'Hennebont
© claire le clève

"Quand on va céder son exploitation, au delà de la transmission du patrimoine, on perd un pouvoir. On perd aussi une partie affective très importante. Il y a beaucoup d'humain dans cette histoire. Même chose pour celui qui reprend et dont les attentes peuvent être très différentes. Comment mélanger ces besoins là et que ceux de chacun soient respectés", pointe Henri Jehanno, agriculteur à Caudan. Une question sur laquelle la commission relations humaines de l'Inter GVA planche depuis un certain temps. A son actif la mise en place de la formation "Bien vivre de son métier", à destination des futurs installés. "Les gens en démarche d'installation en sont satisfaits, cela nous a encouragé à continuer ", relève Anne le Guerroué de la commission relations humaines. De l'autre côté, une autre formation consacrée celle ci à "Bien préparer sa fin de carrière". "Bien céder son entreprise, c'est souvent être capable de déterminer pour soi des perspectives à la retraite. D'autant plus qu'en agriculture on est tout le temps dedans. Anticiper une autre vie facilite les choses, permet de lâcher prise", enchaîne Henri Jehanno.

 

Prévenir le risque de conflit

La boucle ne serait pas bouclée sans les constats pointés par le relais médiation. "Nous avons des exemples de conflits entre des pères avec le fils qui s'installe. C'est malheureusement très commun, le fils ne voulant pas donner à l'exploitation, la direction qu'impose le père. Il faut faire quelque chose avant qui ça aille mal", enchaîne Laurence Annick, responsable de l'Inter GVA d'Hennebont. D'où l'organisation de cette journée qui, le 24 septembre prochain, permettra à chacun, cédants et repreneurs, "mais pas forcément des tandems", d'entendre les besoins et les attentes de chacun. Saynètes, témoignages, grand témoin et travail en groupe devraient permettre d'y parvenir et d'ouvrir un débat que chacun aura à prolonger pour se positionner en toute sérénité.

 

Claire le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité