Aller au contenu principal

Kernilien : 50 ans, le temps des retrouvailles

Samedi 8 novembre, anciens élèves et personnels se sont retrouvés le temps d'un après-midi et d'une soirée. Un moment entre copains partagé par plus de 1 000 participants.

Le lycée agricole de Kernilien-Guingamp espérait pour son 50 ème anniversaire réunir un grand nombre d'anciens élèves. C'est chose faite. Samedi dernier, c'est un beau moment de convivialité qui a soufflé sur le lycée de Kernilien. Des petits groupes d'anciens copains échangent ici et là, des copines rient en regardant des photos de classe affichées au mur, d'autres déambulent dans les couloirs à la recherche de souvenirs... On se dit : c'est évident, ils ont plaisir à se retrouver. Il y a comme un attachement indéfectible à revenir sur les lieux de ses jeunes années. Aussi beaucoup d'anciens du lycée ont répondu présent. "Plus de 1 000 personnes sont passées aujourd'hui, plus de 670 sont inscrites au repas ce soir", détaille Yann Berret, directeur adjoint de l'établissement. "On le ressent, il y a un climat sympa. Au delà des animations, ce qui domine c'est l'échange, la rerencontre et le plaisir de se retrouver".

En plus, autour de la séance de retrouvailles, l'équipe organisatrice a concocté une série d'animations à l'attention des participants : exposition de machines agricoles et de miniatures, présentation du nouveau logo, spectacle équestre, concours de tracteur force, remise des diplômes, repas et soirée bretonne (fest-noz), vidéo des meilleurs souvenirs... Histoire de se quitter avec de beaux souvenirs en tête. Alors on se dit dans 10 ans ?

Leur meilleur souvenir

Quel est leur meilleur souvenir ? Que sont-ils devenus ? Ils se sont prêtés au jeu des confidences.

Loïc, année 1964, BTA.

"Je suis arrivé à Kernilien la première année en 1964. Mon meilleur souvenir : faire le mur pour aller en boîte de nuit le dimanche soir avec les copains. Sauf qu'un soir, nous avons eu un accident de voiture, à 7 dans une Dauphine. Mes parents sont venus me rechercher à l'hôpital à Lannion alors qu'ils me croyaient au lycée. J'ai gagné une bonne enguelade. Aujourd'hui je suis à la retraite. J'ai travaillé comme transporteur.

 

Sébastien, promotion 1993-1996.

"Elève en BTS machinisme, c'est au lycée que j'ai rencontré mon épouse, Sophie. Aujourd'hui, cela fait 14 ans que nous sommes mariés et nous avons trois enfants. Je suis chauffeur-livreur chez un concessionnaire tout près d'ici. Mon épouse quant à elle est responsable d'un bureau d'études dans le domaine agricole".

Virginie et Virginie, promotion 1994-1997, bac STAE

"Notre meilleur souvenir, c'est l'ambiance familiale qui régnait ici. On se retrouvait au bar des Sports à Grâces, l'endroit de ralliement en dehors des cours. C'était quelque chose ! Il n'y avait de jugement. Aujourd'hui, nous ne sommes plus dans le secteur agricole. Nous travaillons l'une à la Poste, l'autre comme hôtesse d'accueil".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité