Aller au contenu principal

La bonne gestion passe aussi par les relations humaines

Parce qu'une bonne communication est primordiale pour la réussite d'un projet, le fonctionnement de son exploitation, le CER France Ille et Vilaine propose des formations dans ce domaine et en a fait le thème de son assemblée générale du 27 juin.

Les responsables du CER France Ille et Vilaine
Les responsables du CER France Ille et Vilaine
© Cécile Julien

Le CER France Ille et Vilaine se porte bien. Il l'a prouvé lors de son assemblée générale du 27 juin. "Nous continuons notre croissance de 3 à 4% par an, apprécie Alphonse Gautier, son directeur. Le développement de l'activité artisans et commerçants est supérieure à la stabilité, mais avec une complexité croissante, du nombre de dossiers agricoles". Dans le département, le CER France Ille et Vilaine détient 2/3 du marché agricole et 9% du marché des entreprises du bâtiment. Il réalise un chiffre d'affaires de 22 millions. Pour accompagner les exploitants, le centre de gestion veut muscler ses conseils économiques. "Nous voulons aider les agriculteurs à mieux travailler sur leurs prix de revient, explique Alphonse Gautier. La personnalisation de nos accompagnements et conseils est un facteur de réussite pour eux".

Le travail se poursuit avec les autres CER bretons, par la mise en commun de compétences. Pas de fusion en projet. "Nos quatre centres ont des tailles conséquentes, autour de 400 salariés, expliquent les responsables. Une fusion serait contraire à notre volonté de garder une relation de proximité avec nos adhérents".

Se connaître pour mieux se comprendre

Pour intégrer ses nouveaux adhérents, le centre de gestion veut "sans perdre notre âme devenir plus transversal". Une volonté présente dans le choix des lieux et thème de l'assemblée, qui intéresse tous les secteurs. Pour bien travailler ensemble, il faut bien communiquer et donc entretenir de bonnes relations avec ses associés, ses salariés. "Les bonnes relations sont un facteur déterminant de réussite", souligne Joëlle Denoual, présidente du CER France Ille et Vilaine. Pour y accompagner les agriculteurs comme les artisans et commerçants, le CER France Ille et Vilaine propose des formations aux relations humaines. Déjà, une centaine de sociétés en ont bénéficié. Avec force humour, Jean Louis Fel, de la société Vakom, a expliqué comment se comprendre pour mieux dialoguer avec les autres. "Il est impossible de changer les autres, explique le consultant. C'est en faisant évoluer son propre comportement que l'on peut améliorer les relations. Il faut savoir ce qui motive ou, au contraire démotive une personne pour bien travailler ensemble".

L'agriculture départementale en chiffres

Du suivi de plus de 7.000 dossiers agricoles, le CER France Ille et Vilaine dresse, chaque année, un portrait de l'agriculture départementale.

- lait : grâce à la hausse du prix, le revenu moyen progresse de près de 6.000 euros pour atteindre 19.900 euros en 2007. La moyenne sur 5 ans est de 14.100 euros. Une bonne valorisation de produits, lait comme viande, et une gestion efficace permet au quart supérieur de dégager une marge brute de 281 euros aux 1.000 litres, contre une moyenne départementale de 245.

- viande bovine : la conjoncture reste favorable et permet aux revenus de progresser. Mais celui des naisseurs, 15.175 euros par UTH, reste toujours inférieur à celui des naisseurs-engraisseurs, 22939 euros. La hausse du prix des céréales interroge sur l'intérêt économique de l'engraissement depuis la mise en place du découplage.

-production porcine : 2007 aura été une nouvelle année noire avec un prix du cadran de 1,10 euros, alors que le prix de l'aliment a augmenté de près de 30%. Après les bons revenus de 2006, c'est la dégringolade, avec des revenus à peine positifs et un endettement de plus en plus important.

- aviculture : les effets de la grippe aviaire s'estompent et les marges poussin aliment augmentent légèrement. Les marges brutes demeurent faibles, autour de 23,8 euros/m2 en poulet et 22,6 en dinde.

- productions végétales : les mauvaises conditions climatiques de 2007 ont perturbé les rendements. Par contre, forte embellie sur les cours.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité