Aller au contenu principal
Font Size

La Bretagne reflète la diversité des systèmes ovins français

Alors que le prochain congrès de la Fédération nationale ovine se tiendra du 20 au 22 avril à Saint-Malo, le comité d'organisation s’est réuni les jours derniers en présence de Michèle Boudoin, la nouvelle présidente du syndicat national, qui est aussi éleveuse de 550 brebis dans le Puy de Dôme. L’occasion de faire le point sur les moments forts qui animeront cet événement, parmi lesquels un circuit de visites d'élevages. Les éleveurs ovins venus de toute la France pourront ainsi découvrir la diversité des systèmes ovins bretons. Et chaque visite d’élevage sera couplée à la découverte d’une entreprise en Ille-et-Vilaine, Côtes d’Armor et Morbihan.

Michèle Boudoin
Présidente de la FNO
Michèle Boudoin
Présidente de la FNO
© Terra

Pourquoi avoir choisi la Bretagne pour accueillir l’assemblée générale de la FNO ?

Michèle Boudoin. La Bretagne n’est pas une région très moutonnière et pourtant elle reflète assez bien la diversité des systèmes ovins qui caractérise la France. On peut y trouver des systèmes intensifs spécialisés ou non, extensifs voire même pastoraux avec les élevages des pré-salés. Une filière de lait de brebis s’est également développée autour d’une laiterie. Et on compte plusieurs signes officiels de qualité autour de la viande d’agneau, le label rouge Brocéliande, l’appellation d’origine protégée des pré-salés, la CCP l’agneau de nos régions… Cette région a également la chance de posséder l’un des premiers abattoirs d’ovins de France et le leader mondial de boucles électroniques

Que pensez-vous de l’organisation de ce 69e congrès ?

M.B. Notre assemblée générale est un moment privilégié d’échanges et de convivialité, au cours duquel les éleveurs ovins français aiment se retrouver chaque année. Au-delà d’un rendez-vous syndical, ils y découvrent de nouveaux territoires et la richesse des systèmes mis en place par les éleveurs pour les valoriser. Les circuits de visite préparés par le comité d’organisation et le goût des Bretons pour la fête devraient pleinement les satisfaire… L’organisation d’un congrès est également l’occasion de souder les équipes sur le terrain. Et je suis ravie de constater que de nombreux jeunes éleveurs ont souhaité s’investir. C’est aussi ça, l’organisation d’un congrès, la convivialité avant tout…

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Publicité