Aller au contenu principal

La Bretagne, un bon élève de la transition énergétique

La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Ségolène Royal s'est lancée dans un tour de France dans le cadre de son projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. Samedi 22 novembre, elle faisait étape à Rennes.

© Terra

"C'est impressionnant ! Autant de monde mobilisé un samedi matin pour la transition énergétique, ça fait plaisir !" En arrivant à la préfecture de la région Bretagne, Ségolène Royal avait le sourire. Une centaine de personnes, acteurs économiques de la transition énergétique et élus du territoire avaient été conviés à cette rencontre dont l'objectif est de valoriser, soutenir et encourager les initiatives locales. Si le mot transition ne porte pas a priori une notion d'urgence, pour la ministre, "plus la transition énergétique sera rapide, plus elle sera créatrice d'emplois". Un tour d'horizon des différentes initiatives en Bretagne a ensuite été effectué. A titre d'exemple, le projet Solenn vise à maîtriser la demande en électricité (MDE), développer la production d’énergies de sources renouvelables, et sécuriser l’alimentation électrique. Dans ce cadre, différentes solutions seront développées et testées : en particulier, des solutions d’agrégation de données de consommation issues de compteurs communicants Linky développés par ERDF. Les énergies maritimes, les projets de méthanisation, et les rénovations de logements sont autant d'autres secteurs à développer. "On voit bien l'importance d'avoir des projets de territoire. Qualitativement et quantitativement, vous avez tous les moyens pour accélérer la transition énergétique et en faisant de la Bretagne un laboratoire dans ce secteur, accélérer la création d'emplois", a conclu la ministre. Son séjour en Bretagne s'est poursuivi par une présentation de la semaine européenne de réduction des déchets et l'accueil de l’expédition Tara sur le port de Lorient. Pour finir, le dimanche, Ségolène Royal a rencontré des habitants et des acteurs du Parc naturel du Morbihan ainsi que des bénévoles à l’occasion d’une opération d’arrachage de Baccharis (plante invasive).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité