Aller au contenu principal

La CAM et Terrena regroupent leurs activités bovines

Après validation lors des assemblées générales des deux coopératives au printemps, le rapprochement de la CAM et de Terrena sera effectif au 1er janvier 2015. Dans un premier temps pour l'activité bovine, avant d'envisager un processus plus global.

De gauche à droite : Michel Foucher, président de la Cam ; Hervé Scoarnec, directeur général de la Cam, Maxime Vandoni, directeur général de Terrena et Hubert Garaud, président de Terrena.
De gauche à droite : Michel Foucher, président de la Cam ; Hervé Scoarnec, directeur général de la Cam, Maxime Vandoni, directeur général de Terrena et Hubert Garaud, président de Terrena.
© Terra

Le secret a été gardé jusqu'à la conférence de presse organisée vendredi 12 septembre à Laval.  La Coopérative des Agriculteurs de Mayenne (4 000 adhérents, 320,8 millions d'euros de chiffre d'affaires et 550 salariés) va donc adhérer, pour son activité bovine, à Terrena (22 000 adhérents, 4 668 millions d'euros de chiffre d'affaires et 12 159 salariés) par le biais de l'Union des coopératives Ter'elevage. Si la logique et la complémentarité territoriale entre les deux coop sautent aux yeux, Ter'elevage étant peu présent en Mayenne, l'explication de ce rapprochement ne se limite pas à une question géographique. "Il est nécessaire de mettre en commun les moyens pour accélerer l'innovation et permettre à nos agriculteurs et nos filières de gagner en compétitivité, tout en préservant la proximité", a souligné Michel Foucher, le président de la CAM, qui met également en exergue "une vision commune de l'agriculture". Un message partagé par le directeur de la CAM, Hervé Scoarnec, pour qui, "ce projet de développement partagé, doit permettre de répondre à une stratégie offensive, en offrant une meilleure compétitivité aux éleveurs, et en gagnant des parts de marché". Il ne s'agit toutefois pas d'une fusion, puisque cette adhésion de la CAM à Terrena se fera sous la forme d'une section autonome. Concrètement, les adhérents de la CAM resteront adhérents de leur coopérative et cette dernière conservera son conseil d'administration, "dans l'objectif de garder la proximité". Dans les semaines et mois à venir, des groupes de travail vont se réunir pour définir les modalités de ce rapprochement, métier par métier.  Avec ce partenariat, les deux coopératives ont donc des inétrêts complémenatires puisque cela va permettre à Terrena de consolider son potentiel de production... et à la  CAM de sécuriser ses débouchés. "Nous sommes persuadés que nous vivons une révolution agricole. Nous sommes dans un monde qui bouge et quand on voit des rapprochement comme Système U et Auchan, il faut nous unir et  avancer collectivement, pour être en mesure de proposer des produits en volume, et fédérer autour d'une nouvelle vision de l'agriculture du grand Ouest", a conclu Hubert Garaud, président de Terrena.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité