Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La chambre d'agriculture, entre bilan de mandature et élections

A quelques jours de la dernière session de la chambre d'agriculture, avant les élections de janvier prochain, André Sergent et son équipe dressent le bilan de la mandature qui s'achève.

A quelques jours de la dernière session, André Sergent, le président de la chambre d'agriculture, et ses vice-présidents Sophie Jézéquel et Jean-Hervé Caugant, ont dressé un bilan de la mandature qui s'achève.
A quelques jours de la dernière session, André Sergent, le président de la chambre d'agriculture, et ses vice-présidents Sophie Jézéquel et Jean-Hervé Caugant, ont dressé un bilan de la mandature qui s'achève.
© Chantal Pape

Mutualisation et proximité

"La baisse des deniers publics malmène toutes les chambres consulaires", affirme André Sergent. Et les chambres d'agriculture n'y échappent pas... Effective au 1e janvier 2017, la régionalisation des quatre chambres bretonnes a été conduite pour mutualiser les moyens : formation, information, conseil, diffusion des actions de recherche et de développement... "Avec un objectif politique clair, rajoute aussitôt le président de la chambre d'agriculture du Finistère. Décliner notre réseau dans les territoires". Avec 604 ETP, 150 de moins qu'au début des années 2000, et un budget de 65 millions d'euros, la chambre d'agriculture compte désormais 4 sièges départementaux et 28 antennes.

Installer

"Pour relever le défi du renouvellement des générations, la chambre d'agriculture assure la promotion des métiers de l'agriculture, accompagne cédants et porteurs de projets. Et suit les jeunes une fois installés". Avec 135 installations aidées l'an passé contre une centaine il n'y a pas si longtemps, le Finistère est désormais le second département français. Une embellie qui devrait se confirmer. "On arrivera aux alentours de 140 cette année", calcule Sophie Jézéquel, vice-présidente.

Accompagner

"Le métier d'agriculteur a beaucoup évolué", indique Jean-Hervé Caugant, vice-président. Pour les accompagner, la chambre d'agriculture propose ses services autour de différents thèmes. "L'an passé, 630 formations ont réuni 4 400 stagiaires en Bretagne". Le conseil d'entreprise leur permet de s'adapter à un monde qui change. En élevage, les 82 groupes d'échanges visent à sécuriser les revenus. En agroécologie, ils testent et diffusent des innovations...

La chambre d'agriculture accompagne aussi la conversion vers l'agriculture biologique, 543 stagiaires formés l'an passé, ou le virage des circuits courts ou de l'agritourisme, 1 543 stagiaires. Et est très présente sur le volet humain, qu'il s'agisse d'organisation du travail, de relations humaines, d'agriculture au féminin...

Progresser

"L'alimentation n'a jamais été aussi sûre et jamais les consommateurs ne se sont posés tant de questions", constate Sophie Jézéquel. Bien-être animal, traçabilité, réduction des phytosanitaires... : la chambre d'agriculture est également présente sur tous ces sujets qui traversent actuellement la société. "C'est une remise en cause de notre métier", estime Jean-Hervé Caugant, qui en profite pour rappeler quelques chiffres. "De 2011 à 2016, l'usage des antibiotiques vétérinaires a baissé de 37%".

Se rapprocher des EPCI

Si les chambres d'agriculture bretonnes ont souhaité un maillage territorial fort, c'est aussi pour se rapprocher des collectivités territoriales et notamment des EPCI. "A nous de leur faire comprendre les enjeux et problématiques agricoles de leur territoire, explique Sophie Jézéquel. Et de faire valoir tout ce que l'agriculture leur apporte, en termes d'énergie, de biodiversité, climat...". La préservation du foncier est aussi au coeur des discussions. "Et nous en profitons pour retisser des liens entre agriculture et alimentation, en impulsant des démarches de filières locales, en éditant des guides de producteurs locaux, en accompagnant les PAT, les projets alimentaires territoriaux...".

A nouveau candidat

Président de la chambre d'agriculture du Finistère depuis 6 ans, André Sergent a profité de ce bilan de mandature pour indiquer qu'il conduirait à nouveau la liste FDSEA-JA lors des prochaines élections, du 14 au 31 janvier. "La liste est en cours de constitution. Nous la présenterons le 17 décembre prochain, lors de son dépôt en préfecture. Et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, accompagnée d'un vice-président de JA national, sera en meeting dans le Finistère le 21 janvier".

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Notre agriculture devrait-elle répondre aux diktats pour perdurer et être légitime ?

De plus en plus, nous, agricultrices et agriculteurs devons répondre à des injonctions, et même plus que cela, à de…

Après 7 ans au Canada, Julien Thomin s'installe à Plouider
Salarié pendant 10 ans, dont 7 au Canada, Julien Thomin a fait le choix de revenir sur l'exploitation familiale, à Plouider (29)…
"On vit une guerre économique"
Invité à intervenir à l'occasion de l'assemblée générale de la FDSEA 35 qui se déroule le 20 février prochain, Gil Rivière-…
La Roazhon ferme revient s'installer le 23 février à Rennes
Deux ans après la première édition, la Roazhon ferme s'installe à nouveau à Rennes à proximité immédiate du Stade Rennais pour…
La Roazhon Ferme s'installe au Roazhon Park le 23 février

Attention, pour des raisons liées à la télévision, la programmation du match entre Rennes et Nîmes change de date ! Elle passe…

Publicité