Aller au contenu principal

La Chine interdit les abattages de volailles sur les marchés

Après l’interdiction de vendre des animaux sauvages sur les marchés, la Chine s’est engagée, début juillet, à supprimer progressivement l’abattage et la vente de volailles vivantes sur les marchés alimentaires. L’annonce en a été faite par l’administration nationale de la régulation des marchés, lors d'une conférence de presse. Cette décision fait suite à la propagation du virus du Covid-19 détecté sur un marché d’animaux vivants dans la ville de Wuhan. La culture gastronomique chinoise est friande de produits vivants (poissons, volailles, fruits de mer, amphibiens…), synonyme de fraîcheur extrême. Ainsi les volailles sont traditionnellement abattues sur place par les éleveurs, ou les acheteurs peuvent choisir de le faire à la maison. Une décision qui ajoutée à l'interdiction de vente d'animaux sauvages, et aux restrictions de ciculation pour la viande de porc, va contribuer à bouleverser l'approvisionnement traditionnel des ménages chinois.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité