Aller au contenu principal

Chambre d'agriculture
La commission bio sur les rails

Comme le lait, les cultures ou le volet social, la bio a désormais sa commission à la chambre d'agriculture.

La commission bio de la chambre d'agriculture, co-présidée par Jean-Hervé Caugant et Georges Guézennoc, s'est réunie le 29 avril dernier à Saint Ségal.
La commission bio de la chambre d'agriculture, co-présidée par Jean-Hervé Caugant et Georges Guézennoc, s'est réunie le 29 avril dernier à Saint Ségal.
© Chantal Pape

"Il y a deux ans, un premier groupe de travail s'était réuni, suivi, un an plus tard, par une première réunion de commission", se souvient Georges Guézennoc. Elu à la chambre d'agriculture et producteur de légumes bio à Kerlouan, c'est tout naturellement lui qui a pris la tête de la nouvelle commission bio, épaulé par Jean-Hervé Caugant, producteur de lait bio à Dinéault et président de la fédération des comités de développement.

Trois conseillers pour la bio

Désormais, la commission bio prend sa vitesse de croisière, comme les autres commissions de la chambre d'agriculture. Trois conseillers suivent les exploitations bio : Solenn Pérennec, basée à la chambre d'agriculture de Saint Pol de Léon, pour le légume, Isabelle Pailler, à Morlaix, pour le lait, et Benoît Nézet, à Brest, pour le volet agronomie-cultures. Ce dernier, animateur de la commission bio, est aussi identifié comme référent bio. "C'était une demande de l'APCA : suite au Grenelle de l'environnement, il y a désormais un référent par département, chargé de développer la bio",

En forte progression

Avec 138 exploitations en 2008, derniers chiffres connus de l'Agence Bio, le Finistère est le premier département producteur de légumes bio. "Une station expérimentale, à Pleumeur Gautier (22), est dédiée au légume bio, rappelle Georges Guézennoc. Et la production continue à se développer : une dizaine de producteurs conventionnels devraient se convertir à la bio cette année".
Un phénomène qui touche également le lait. "L'an passé, 150 agriculteurs conventionnels m'ont contacté par téléphone ou ont assisté à des visites d'exploitations bio, relate Isabelle Pailler, conseillère lait à la chambre d'agriculture. Une dizaine d'exploitations se sont converties à la bio en 2009. Et il devrait au moins y en avoir autant en 2010". Même si, dans l'instant, les laiteries ont plutôt tendance à calmer le jeu, souhaitant caler au mieux développement de la production et évolution de la consommation.

Former, informer

Si la chambre d'agriculture participe à la recherche de références techniques, avec des essais en légumes ou en céréales, ou technico-économiques, elle accompagne aussi les agriculteurs en cours de réflexion, avec des réunions d'information, des démonstrations, des sessions de formation... "Le guide "conversion à l'agriculture biologique", élaboré au niveau régional mais décliné par département, a déjà été diffusé à plus de 150 exemplaires dans le Finistère", détaille Benoît Nézet, conseiller agronomie-cultures à la chambre d'agriculture. Un appui est ensuite proposé aux agriculteurs en cours de conversion ou d'installation. "Et 122 adhérents du GDA bio reçoivent régulièrement des flash infos et fiches techniques spécifiques".

Décloisonner

"Beaucoup de techniques utilisées par la bio sont applicables au conventionnel", estime Georges Guézennoc, qui voudrait ouvrir plus largement encore les démonstrations, de binage par exemple, à tous les agriculteurs, bio ou non. "Il faut décloisonner. Et avoir un discours positif, si on veut développer la bio : les agriculteurs bio de demain sont conventionnels aujourd'hui".

La bio en Finistère

- 299 exploitations,
- 8 810 ha,
- 1e département français en légumes, avec 148 exploitations et 927 ha (+18% en un an),
- 5e en porcs (11 exploitations),
- 6e en chèvres (19 exploitations),
- 11e en vaches laitières (54 exploitations) et pondeuses (24 exploitations),
- 1 137 ha de céréales.

(chiffres 2008, source Agence Bio)

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité