Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La communication en débat pour l’assemblée générale des JA, le 13 mars

Année élective que celle qui s’ouvre en 2018 pour l’équipe des JA 56. Sont appelés à voter, simplement par courrier, tous ses adhérents. Beaucoup ont été rencontrés lors des réunions d’hiver. Revisitées, elles s’achèvent sur un bilan positif. Le point avec Thomas Guégan à quelques jours de l’assemblée générale du13 mars prochain, à Josselin, où la communication sera au centre des débats.

Bureau sous la présidence de Thomas Guégan amené à être renouvelé, pour partie, par ces élections
Bureau sous la présidence de Thomas Guégan amené à être renouvelé, pour partie, par ces élections
© clc

 

"Ce sont des réunions qui ont plu". Satisfecit général au sein du bureau de JA56 à l’heure où les 30 réunions d’hiver, qui se sont déclinées sur les 37 cantons historiques du Morbihan, s’achèvent. Il y a la méthode, nouvelle et efficace."Nous avons contacté par téléphone chacun, nous sommes allés les chercher un par un. On a vu que les jeunes nous attendaient". Au final, des réunion suivies par près de 150 personnes, majoritairement représentées par de jeunes installés, "mais aussi de jeunes salariés et des étudiants". Il y a aussi la temporalité, "sur l’heure de midi et au restaurant, c’est plus simple, plus convivial moins chronophage", continue à décrire Thomas Guégan président de JA 56, de cette campagne hivernale. Une logistique allégée qui aura su séduire, tout comme le créneau horaire "qui n’empiète pas sur la vie de famille, beaucoup ont une compagne qui travaille à l’extérieur, alors la réunion du soir n’est évidente pour personne avec de jeunes enfants". Car agriculture "n’échappe pas à l’évolution de la société"

Adhérents volontaires et motivés

Quant au fond, "nous nous sommes adaptés à notre public, il y avait évidemment la présentation du syndicat, de ses sujets phares que sont l’installation, le manger français, les avancées... mais ce qui nous a marqué tous, c’est la qualité des échanges, et une ouverture d’esprit réjouissante, avec de nouveaux adhérents, en bio, en céréales…", apprécie le jeune éleveur en porcs et vaches allaitantes de Malguénac. Conjoncture, foncier, communication, image de l’agriculture…. et des sujets de débat qui, suivant les secteurs, ont scandé les échanges… "On repart avec des adhérents volontaires, motivés qui s’impliquent, franchement on retrouve de la motivation et du lien et ça fait du bien", constate Thomas Guégan.

Élections par correspondance

Un constat de bonne augure à la veille des élections pour le renouvellement des membres du conseil d’administration de JA 56 et pour lesquelles les adhérents sont invités à se prononcer. Le matériel de vote est arrivé dans chaque boite aux lettres. "Pour s’exprimer, rien de plus simple, il suffit de glisser le bulletin de vote avec liste entière dans l’enveloppe T qui est jointe et de poster !", note Thomas Guégan. Un vote pour lequel, l’éleveur appelle à une forte participation. "Cela donne toujours plus de légitimité au conseil d’administration", appuie-t-il pointant un conseil électif qui se déroulera le 22 février prochain. Il devrait révéler le nom d’un nouveau président dont l’élection sera définitivement entérinée lors de l’assemblée générale du 13 mars à Josselin.

Communiquer plus, communiquer mieux

Et c’est la communication qui a été choisie comme thème central de l’assemblée générale qui devrait réunir, notamment pour la table ronde, Samuel Vandaele, secrétaire général de JA national et Etienne Fourmont, ancien secrétaire général des JA. "Il est investi dans la com avec des vidéos sur Youtube. Communiquer, c’est aussi augmenter notre présence sur les réseaux sociaux mais voir aussi la limite de l’exercice", annonce le jeune éleveur. Une communication d’autant plus compliquée à gérer en période de vaches maigres. "Notre inquiétude est bien celle-ci : comment parler d’attractivité des métiers et d’installations quand la conjoncture est si mauvaise ! Comment va-t-on pouvoir relever ce défi du renouvellement des générations et donner une belle image de l’agriculture dans un tel contexte". Un exercice schizophrénique que déplore le responsable des JA. Malgré tout, confiants en l’avenir de l’agriculture, 106 jeunes ont franchi ce cap, l’an passé en Morbihan.

Claire Le Clève

 

 

 

 

 

accroche : on retrouve de la motivation et du lien et ça fait du bien

 

Prenez date

13 mars : assemblée générale à Josselin

25 mars : trail de l’agriculture à Bignan

18/19 août : fête de l’agriculture à Théhillac

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité