Aller au contenu principal

La Coordination rurale espère bien renverser la table

La Coordination rurale Bretagne lançait en conférence de presse la semaine passée sa campagne pour les élections chambre d'agriculture, mais son point de départ en sera véritablement son congrès qui se tiendra à Vannes le 6 décembre.  Celui-ci sera l'occasion de présenter les différentes têtes de liste. Des responsables qui espèrent bien "renverser la table", et affichent leur ambition de devenir majoritaires dans les départements bretons. 

Hervé Guillerm, président de la CR Bretagne, Véronique Le Floc'h, secrétaire générale de la CR nationale, Anne Renouard, présidente de la CR 22, Jean-François Couetil, trésorier de la CR nationale, Joseph Martin, président de la CR 35.
Hervé Guillerm, président de la CR Bretagne, Véronique Le Floc'h, secrétaire générale de la CR nationale, Anne Renouard, présidente de la CR 22, Jean-François Couetil, trésorier de la CR nationale, Joseph Martin, président de la CR 35.
© Terra

Ils ne mettent pas en avant d'objectif chiffré, mais les représentants de la CR de Bretagne affichent une belle ambition : devenir majoritaires en Bretagne. Le chemin sera sans doute difficile, mais "nous n'avons pas vocation à rester dans la minorité !". "Aujourd'hui, dans chaque département, nous avons trois élus à la chambre départementale et un à la région, nos résultats sont en hausse", explique Jean-François Couetil, trésorier de la CR nationale.

La Coordination veut mettre en avant "l'exception agri-culturelle" notamment dans les négociations internationales, affirme Véronique Le Floc'h (29). Joseph Martin(35) précise : "nous ne sommes pas anti européens, mais des européens réalistes, la PAC doit être plus européenne, nous nous opposons à sa renationalisation". "Nous voulons des prix, pas des primes. Les primes aujourd'hui ne suffisent plus, elles représentent jusqu'à 150 ou 180 % du revenu en viande bovine".

D'une façon plus générale, la Coordination rurale aimerait "rendre l'agriculture aux agriculteurs" qui sera le slogan de campagne. Cela signifie revendiquer une politique plus en lien avec l'autonomie, l'agronomie et la valorisation des sols locaux. Véronique le Floc'h estime "qu'il faudrait revoir la répartition des cultures entre régions" pour notamment privilégier les productions locales au lieu d'importer du maïs du Brésil ou des céréales d'Ukraine.

"On voudrait nous enfermer dans un débat entre deux formes d'agriculture", une agriculture de vente directe et une agriculture de grande dimension exportatrice, pendant ce temps "le modèle familial intermédiaire est en grande souffrance".

Pour les responsables de la Coordination rurale, le schéma est simple : les agriculteurs auront le choix entre la FDSEA qui défend "des volumes", la Confédération paysanne qui défend "des aides", et la Coordination qui défend "des prix"... Le prochain congrès national de la Coordination rurale de Vannes lancera officiellement la campagne aux élections chambres, l'occasion de présenter un peu plus les méthodes et les actions prioritaires et les femmes et les hommes qui porteront ces orientations.

 

 

Congrès national le 6 décembre à Vannes

La Coordination rurale organise son congrès national à Vannes le 6 décembre prochain. Près de 600 personnes sont attendues pour un congrès qui sera ouvert à tous les agriculteurs, adhérents ou non. Ce congrès sera l'occasion d'affirmer et d'afficher les positions de la CR dans la perspective des élections chambre d'agriculture. Les différentes têtes de listes départementales bretonnes devraient d'ailleurs être "dévoilées" à cette occasion.

Deux intervenants sur des questions techniques devraient se partager la tribune : Jean Quatremer, journaliste à "Libération" spécialisé sur les questions européennes, et Jacques Carles, fondateur du thinktank Momagri et d'agriculture Stratégies en janvier 2018. Le devenir de la PAC et de l'Europe sera bien évidemment au centre des débats.

Au cours de la matinée, 5 agriculteurs de la CR du Morbihan viendront présenter le livre qu'ils viennent de rédiger retraçant leur vie et leurs combats syndicaux.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité