Aller au contenu principal

La Coordination rurale fait sa rentrée

A la veille du Space, la Coordination rurale de Bretagne, réunie à Loudéac le 30 août, a fait le point des dossiers chauds.

Jean-Michel Favennec, président de la CR Bretagne, Hervé Guillerm, CR 29 et vice-président de l’Onep, Marcel Biard, CR 35, Bruno Demeuré, président CR 29, et Jocelyn Joncour, animateur régional.
Jean-Michel Favennec, président de la CR Bretagne, Hervé Guillerm, CR 29 et vice-président de l’Onep, Marcel Biard, CR 35, Bruno Demeuré, président CR 29, et Jocelyn Joncour, animateur régional.
© terra

- Lait. Réguler la production. Les responsables de la Coordination rurale craignent qu’après le Space, des laiteries, à l’image de Coralis, annoncent leurs difficultés à payer selon les recommandations du Cniel. "Nous attendons des laiteries qu’elles affichent leur volonté de réguler la production", répète Jean-Michel Favennec, président de la Coordination rurale de Bretagne, qui renvoie aux laiteries "leur manque de compétitivité". "Les éleveurs ne sont pas le Samu social des coopératives". S’appuyant sur le rapport commandé par le nouveau ministre Stéphane Le Foll sur la contractualisation, la CR continue à revendiquer l’abrogation du caractère obligatoire du contrat et la création d’une seule OP par bassin de production, pour "donner du poids aux producteurs". La création imminente de l’OP France Milk Board sur le bassin Ouest a été annoncée. Opposés au système de prix et de volume différenciés, le syndicat réclame un prix du lait à 400e/1000 litres.

- Doux. Absence de pluralisme. Ni le plan de continuation de Doux, ni le projet de reprise global par le groupe Sofiprotéol (présidé par Xavier Beulin, président de la FNSEA) ne trouvent grâce aux yeux de la CR, qui regrette "que le ministère n’ait pas pris soin de consulter l’intégralité des syndicats à ce sujet". Le syndicat soutient un plan qui s’appuierait sur le volailler LDC, notamment "pour sa capacité d’autofinancement" et son "sérieux".

- Porc. Une hausse insuffisante. "L’embellie du prix ne couvre pas la moitié de l’augmentation des coûts de production", remarque Hervé Guillerm, vice-président de l’Onep(1). La CR demande "un prix de 2e/kg de carcasse" pour faire face aux coûts de production et de mise aux normes bien-être. S’agissant de la flambée des matières premières, Jean-Michel Favennec rappelle "dénoncer depuis 20 ans la dépendance à la protéine". "Cette dépendance est dangereuse, la PAC aurait dû orienter vers une autonomie maximum". Côté compétitivité, la CR demande d’urgence la restructuration "inévitable" du maillon abattage.

- Directive nitrates. Gâchis social et financier. Exaspérée par les nouvelles mesures prises pour répondre au contentieux européen envers la France, la CR de Bretagne exige l’application des mêmes règles pour tous en Europe, notamment pour l’élevage bovin à l’herbe.
Emmanuelle Le Corre
(1) Organisation nationale des éleveurs de porcs, syndicat spécialisé de la Coordination rurale.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité