Aller au contenu principal

A la découverte d'un élevage de porcs

Initiée par le CDMP, le centre de documentation sur les métiers du porc, l'opération Copains comme cochons permet à des élèves de CM1-CM2 de découvrir un élevage de porcs. Ce matin-là, ils étaient une cinquantaine chez Nicole et Fernand Morizur, à Loc Eguiner.

A peine descendus du car, les 50 élèves de CM1 de l'école Notre Dame de Lambader, à Plouvorn, trépignent déjà d'impatience. "C'est où qu'ils sont, les cochons ?" Mais il faut d'abord s'équiper, et revêtir charlotte, blouse et sur-chaussures, ce qui donne lieu à une bonne partie de rigolade, quand les uns et les autres se voient affublés de la sorte ! Et c'est parti.

Faire connaître les métiers

"Si j'ouvre mon élevage, c'est pour présenter ce qu'on fait, faire découvrir les métiers du cochon", explique Fernand Morizur. Ca tombe bien, les enfants ont envie de tout savoir. "Ben, y'en a, des ordis, ici", s'exclame un garçon. "C'est pour gérer l'alimentation et suivre la carrière des truies, détaille l'éleveur. Il y en a aussi un pour régler la température : il faut qu'il fasse chaud pour les petits cochons, un peu moins pour les moyens, encore moins pour les gros". "Tout comme nous", lui répond du tac au tac une fillette, toute fière de son savoir.

A chacun son prénom ?

"Regarde, comme ils sont balèzes", commente un petit garçon à son copain, en entrant en maternité. Une surprise les y attend : une portée est née dans la nuit, et certains porcelets ont toujours leur cordon ombilical. "Il ne faut pas oublier de limer leurs dents, sinon la pauvre truie a trop mal quand ils la tètent", explique Fernand. "Et tu leur donnes un prénom à chacun ?", s'inquiète une petite fille. "Il en naît 300 par semaine. Ce serait trop de travail".
Mais d'autres questions sont plus embarrassantes. "C'est pas beau quand ils partent à l'abattoir, affirme une petite blondinette. "Comment on fait pour les tuer", demande sa voisine, visiblement rassurée de savoir qu'ils reçoivent une décharge électrique. "Au moins, ils souffrent pas". Et la visite se poursuit en post-sevrage et en engraissement, avec un passage à la fabrication d'aliments, où les enfants sont tout étonnés d'apprendre que le cochon se nourrit de céréales, comme celles de leur petit-déjeuner, juste présentées sous une autre forme.

A l'heure de la dégustation

Vient ensuite la dégustation, saucisson Cochon de Bretagne et pâté fait maison par Nicole et Fernand, avant que les enfants ne remontent dans le car, portant fièrement leur sac à dos "Copains comme cochons", contenant un crayon, un ballon, un porte-clés, un livret de jeux... La visite leur a plu et il y a fort à parier qu'elle sera au centre des discussions, ce soir, au moment du dîner en famille, ce qui est aussi un des objectifs recherchés.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité