Aller au contenu principal

La filière laitière de l'Ouest voit loin

Construire un projet dans un contexte en rupture, le projet Life carbon dairy, la ferme laitière bas carbone, investissements et stratégies des leaders laitiers... L'Institut de l'élevage, le Cniel et la chambre d'agriculture de Bretagne ont organisé conjointement une matinée laitière pendant le Space sur le thème "une filière laitière tournée vers l'avenir".

Dimension des exploitations et baisse des ressources en main d'œuvre, capitaux investis face aux résultats obtenus... l'agriculture vit de grandes ruptures. "Le contexte est aussi bouleversé avec des marchés volatils et en mutation, de nouvelles attentes sociétales, et une réglementation complexifiée", souligne en préambule Jean-Hervé Caugant, élu de la chambre d’agriculture de Bretagne. Dans ces conditions, comment construire son projet et faire les bons choix ? Céline Marsollier, de la chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a présenté le travail mené dans son département sur les six groupes lait. "Investir, c'est aussi investir collectivement, investir dans les compétences, les échanges, et ce sont parfois de petits investissements qui permettent de dégager beaucoup de marges", explique la conseillère.

Dans un autre registre, le principal objectif du projet Life carbon dairy est de sensibiliser l'ensemble des acteurs et de promouvoir une démarche permettant à la production laitière de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % à échéance de dix ans. Ce projet ambitieux et structurant pour la filière est conduit par quatorze partenaires et réparti sur six régions pilotes. Il ambitionne la construction d’outils d’évaluation de l’impact environnemental et d’aide à la décision, une évaluation de masse de l’impact carbone de 3 900 exploitations. "Au cours des trente dernières années, les pertes et dommages annuels liés à des événements climatiques sont passés de 50 milliards à près de 200 milliards. La température monte, les coûts aussi !" rappelle Catherine Brocas, de l'Institut de l'élevage. Et d'ajouter : "Les résultats font apparaître que les fermes bas carbone ont une meilleure performance économique".

Étendre la démarche sur le territoire

Avec la ferme laitière bas carbone, la volonté est d'étendre la démarche sur l'ensemble du territoire, en impliquant l'ensemble de la filière laitière française. Où en est-on aujourd'hui ? "5 834 élevages ont été diagnostiqués et plus de 450 conseillers formés", souligne Thierry Geslain, du Cniel. Il s'agit d'aller plus loin pour soutenir et faire reconnaître les efforts faits par les éleveurs, alors que de nouveaux enjeux apparaissent en matière de différenciation et de création de valeur. "Quand on fait le diagnostic, on identifie aussi des leviers à court terme qui permettent d'augmenter sa performance économique", encourage Marie-Thérèse Bonneau, du Cniel.

Du côté des transformateurs et des industriels, les crises et les nouvelles attentes ont-elles modifié les investissements ? Pour Benoît Rouyer, du Cniel, "on voit moins de nouveaux projets dans le domaine des ingrédients secs et davantage dans le domaine des fromages". En France, les principaux investissements dans les ingrédients secs sont concentrés dans l’Ouest, alors que les investissements dans la production de fromage sont plutôt bien répartis entre l’Est et l’Ouest.

"Investir, c'est penser à l'avenir, il y a donc une part de rationalité mais aussi d'irrationalité", confie pour sa part Christian Couilleau, directeur d'Even, un groupe multi activités qui considère aujourd'hui qu'il n'est plus possible d'avoir plus de deux activités aux revenus volatils au sein d'un même groupe.

 

Potentiel d'atténuation des gaz à effets de serre


Gestion du troupeau, élevage des génisses et santé du troupeau : entre 10 et 15 %

Alimentation du troupeau, qualité des fourrages, concentrés, autonomie protéique - pâturage : entre 2 et 4 %

Conduite des cultures, rendement-fertilisation : entre 3 et 4 %

Consommation d’énergie, carburant-électricité : entre 1 et 2 %.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité