Aller au contenu principal

La formation en groupe pour avancer

Aujourd’hui, pour faire face à l’évolution des pratiques agricoles et ne pas se sentir isolé, se former est incontournable. Différents chemins existent pour acquérir de nouvelles compétences et les groupes en font partie. Deux éleveurs qui ont choisi d’intégrer le groupe de Loudéac animé par la chambre d’agriculture, nous confient leurs motivations et les bénéfices qu’ils en retirent.

Olivier Raulo, éleveur à Loudéac.

Olivier Raulo, éleveur à Loudéac / "Je me suis installé en 2007 après mes parents car je connaissais bien l’outil et les performances de l’élevage. Il fallait dans un premier temps tenir les résultats, puis ensuite faire quelques investissements pour améliorer les performances techniques et optimiser la main-d’œuvre. La formation a été pour moi un moyen de faire les bons choix.
Lors des journées de formation, j’ai pu remarquer que chaque éleveur avait sa propre stratégie : restructurer son élevage pour optimiser ses résultats et son travail, fabriquer ses aliments, auto-renouveler son cheptel, adhérer à une charte…
La filière évolue très vite, le fait de se rencontrer entre éleveurs permet de se tenir informé pour faire les bons choix sur son exploitation. Tous les ans, lors de la journée en juin, nous confrontons nos résultats technico- économiques (GTTT et GTE). Ces chiffres permettent de voir l’évolution de chacun d’une année sur l’autre. La confiance entre nous est importante car les chiffres doivent rester au sein du groupe. Il faut des thèmes qui intéressent pour progresser. Se retrouver entre éleveurs permet aussi de relativiser nos "problèmes" et de conforter nos choix techniques, cela justifie de sortir de nos élevages. La confiance au sein du groupe permet d’avoir des échanges ouverts entre éleveurs qui se connaissent bien. Pour l’anecdote, mon père faisait déjà partie du groupe de Loudéac dans les années 1990".

Sylvain Mahé, agriculteur à Langast / "J’ai participé à une formation avec le groupe sur l’énergie il y a quelques années, ce qui m’a permis d’affiner ma réflexion sur la restructuration de notre élevage. Nous avons pris la décision de rénover les post-sevrages pour améliorer le confort des porcelets dans les salles grands volumes, difficiles à chauffer. La solution avec des niches était idéale pour diminuer le coût de chauffage. Aujourd’hui, il n’y a plus besoin de chauffer l’ensemble de la salle mais uniquement sous la niche. Lors de la rénovation de ces salles, nous avons également mis des ventilateurs économes".

 

 

Info : Il existe des aides : chaque agriculteur cotise au Vivea, ce qui permet de participer à des formations et le crédit d’impôts couvre généralement les frais de formation. De plus il existe des aides pour se faire remplacer lors de journées de formation. Pour les JA, le fait de participer à des formations donne la possibilité de majorer la DJA.

 

Fonctionnement des groupes

Des rencontres à plusieurs éleveurs à raison de trois à cinq jours par an autour de thématiques choisies. Animées par les chambres d’agriculture de Bretagne, les journées peuvent s’articuler autour d’une visite d’élevage chez l’un des membres du groupe puis un debriefing et une intervention d’un professionnel qui partage son expertise.
Différents thèmes, selon les préoccupations des éleveurs, sont abordés lors des formations : la méthanisation, l’organisation du travail et les relations dans une équipe, la biosécurité, les nouvelles technologies pour faciliter le quotidien, le photovoltaïque, l’autonomie protéique...

Vous souhaitez participer aux journées de formation avec un groupe sur votre secteur, n’hésitez pas à contacter :
- Secteur de Lamballe-Broons (Est 22) : Estelle Renault, 06.30.02.34.04.
- Secteur de Plérin-Guingamp (Nord et Ouest 22) : Camille Gérard, 06.71.79.29.15.
- Secteur de Loudéac (Sud 22) : Jean-Yves Lelièvre, 06.30.69.99.92.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité