Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

LAIT, MARGES
La fronde

Un calme bien précaire est revenu dans les campagnes bretonnes, après plusieurs semaines d’une ébullition qui a atteint son paroxysme la semaine dernière. Calme suspendu aux concrétisations des intentions gouvernementales sur le contrôle des prix et des marges, et aux suites de l’"affaire" Entremont-Alliance.

Devant la plate-forme Intermarché de Saint-Gérand, dans le Morbihan.
Devant la plate-forme Intermarché de Saint-Gérand, dans le Morbihan.
© Terra

Un calme bien précaire est revenu dans les campagnes bretonnes, après plusieurs semaines d’une ébullition qui a atteint son paroxysme la semaine dernière. Calme suspendu aux concrétisations des intentions gouvernementales sur le contrôle des prix et des marges, et aux suites de l’"affaire" Entremont-Alliance. 
S’il fallait un thermomètre du désarroi du monde agricole breton, l’importance de la mobilisation des éleveurs devant les plates-formes GMS suffirait amplement. L’état dans lequel ceux-ci ont laissé les lieux à leur départ, samedi dernier témoigne quant à lui du sentiment d’abandon qui les anime, face à la dégradation de leur revenu et à l’absence de perspectives.
Mais s’ils ont levé le siège des plateforme après l’annonce, en fin de semaine dernière, de plusieurs mesures par les pouvoirs publics, plusieurs actions sporadiques menées localement entre dimanche et mardi, à Quimper, à Morlaix, en dehors du cadre syndical cette fois, illustrent l’extrême fragilité de la situation, et la tentation d’une radicalisation de la contestation.
De toute évidence, les engagements ministériels énoncés le 13 juin à Paris (lire ci-contre) répondent également à cette crainte d’une dérive du mouvement syndical né de la contestation de l’accord sur le prix du lait. Accord qui objectivement a bien du mal à être accepté en Bretagne, plus encore au regard du cas Entremont Alliance et de ses plus de 6 000 livreurs.

Lait : 0%

En matière de gestion des volumes pour la campagne 2009-2010, Michel Barnier a décidé de ne pas accorder de capacité de production supplémentaire. Pour le début de la campagne, le taux d’allocations provisoire a été fixé à 0%. Etant entendu que "ce taux sera réexaminé mi-septembre en fonction de la situation du marché et des problématiques locales", précise le ministère de l’Agriculture. Pour la FNPL, "c’est un pas positif pour le nécessaire rééquilibrage des marchés laitiers".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Vignette
70 animaux au national Salers

Race à l'honneur cette année au Space, la Salers était présente sur le ring du salon mardi avec 70 animaux venus de toute la…

Publicité