Aller au contenu principal
Font Size

La FRSEA Bretagne dénonce des importations «massives» de fruits et légumes

© HB

Alors que la production française bat son plein, «la distribution continue à importer massivement des tomates, concombres et fraises étrangères», dénoncent la FRSEA et les JA de Bretagne. Dans un communiqué publié le 10 mai, ils pointent des écarts de prix «inacceptables». Le 9 mai, «les tomates grappes étaient payées 0,45 €/kg net aux producteurs, explique Thierry Merret, administrateur de la FRSEA. Il n’est pas rare de les retrouver en rayon à plus de 2 ou 3 €.» Les organisations syndicales demandent que les règles du jeu fixées par la loi Egalim soient «respectées» et «que la distribution, surtout en pleine saison de production, s’approvisionne uniquement en tomates, concombres et fraises françaises.» «Nous voulons que les enseignes réapprennent à jouer le jeu», explique Thierry Merret, qui précise que les producteurs de tomates ont déjà vécu une «année 2018 dramatique».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Un Clap d'or pour le lycée Pommerit

Cinq élèves de 1re en bac professionnel Agroéquipement du lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor ont décroché un 1…

Publicité