Aller au contenu principal

RELATIONS AVEC LA GRANDE DISTRIBUTION
La Guerre des marges aura bien lieu...

Laurent Kerlir. Président de la FRSEA Bretagne.
Laurent Kerlir. Président de la FRSEA Bretagne.
© Terra

Neuf enseignes de la distribution ont été assignées par l’Etat devant les tribunaux de commerce. C’est ce qu’a déclaré Hervé Novelli, le secrétaire d’Etat au Commerce et à la Consommation, le 28 octobre. Tous les grands de l’alimentation Carrefour, Auchan, Casino, Leclerc, Cora, Système U, ... seraient visés par cette procédure.
Après des années où la grande distribution était l'allié de l'Etat dans la lutte contre l'inflation, des années de laisser faire, de pratiques non qualifiables à l'avantage des grandes surfaces, et de dégradation des relations entre producteurs et distributeurs, à quoi peut-on attribuer ce revirement soudain de position ?

Les "coup de gueule" des agriculteurs contre la grande distribution ne datent pas d'hier. Rappelez vous... Hiver 2002, les agriculteurs  bloquent supermarchés et centrales de distribution pour dénoncer les politiques commerciales qui les écrasent. La Bretagne est au premier rang de ces actions et le restera. Les agriculteurs porteront d'ailleurs, non seulement, le poids de leur lutte, mais aussi les revendications de beaucoup de fournisseurs pour l’équité et pour empêcher les enseignes d’imposer définitivement leur diktat. C'est la FNSEA la première qui mettra sur la table et qui dénoncera l'existence des marges arrières.
Très rapidement, la bagarre se déplace sur le terrain médiatique. Les deux camps se rendent coup pour coup. Lors de la flambée des cours des matières premières en 2008 la puissante FCD et Michel Edouard Leclerc se mobilisent et stigmatisent les producteurs et les industries agro-alimentaires avec une campagne publicitaire dans les journaux nationaux.
La distribution marque des points, elle obtient la révision de la loi Galland, les loi Dutreil I et II, la loi Chatel qui ouvre continuellement de nouvelles opportunités pour pressurer un peu plus les fournisseurs. En 2008, la Loi de modernisation de l’économie (LME) évacue le seuil de revente à perte, transforme les marges arrières illégales en marges avant légales, et intronise la négociation permanente.

C’est de Bretagne que va partir la contre offensive. A l’automne, les producteurs du Finistère et des Côtes d’Armor font le siège des centrales d’achat des magasins Leclerc (la Scarmor à Quimper) et Super U (Plaintel). Inquiets de la tournure des évènements, les distributeurs reconnaissent que les prix de la production agricole n'ont aucune incidence sur le pouvoir d'achat des ménages et acceptent la mise en place de groupes de travail en région sur les marges … travaux qui rapidement piétinent. 
Les FDSEA et JA de Bretagne décident de bloquer les centrales d'achat. Malgré les charges des forces de l’ordre, les référés pour entrave au commerce, les producteurs ne cèdent pas. Ils obtiennent la mise en œuvre effective de l’Observatoire des prix et des marges, le renforcement de la brigade financière de la DGCCRF et un bilan de la LME. Mais cette bataille laisse aux producteurs un sentiment mitigé, car, si les médias, les associations de consommateurs et quelques hommes politiques prennent le parti des paysans, rien ne change immédiatement pour leur revenu.

2009. Alors que les agriculteurs sont en grande difficulté, cette décision du ministre leur donne raison d'accuser la loi de modernisation de l’économie d'effets pervers et de dénoncer, une fois de plus, que certaines pratiques commerciales de la grande distribution sont "abusives, déloyales et illégales". L'Etat reprend enfin son rôle de police. Pour Légumes de France,  "Le gouvernement attaque (enfin) le mal à la racine".
Le combat syndical est quelquefois un combat au long cours.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Marché foncier en croissance, des prix qui continuent de progresser
Un an de crise sanitaire n'auront pratiquement eu aucune incidence sur l'activité du marché foncier et de la Safer. Mieux, le…
Choucas : du blé pour camoufler le maïs
Ravageurs, désherbage du maïs et pression des maladies sur céréales…, programme dense à la réunion bout de champ Agrocultures,…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Publicité