Aller au contenu principal

Médiation
La justice souple du conflit

Pour que la brouille entre associés ne menace plus l'exploitation, le relais médiation est né en 2003 en Morbihan, seul en Bretagne. Depuis lors, 35 processus de résolution de conflits par la médiation ont eu lieu, dont 7 l'an passé. Une médecine douce pour reconstruire l'avenir.

Mardi dernier, l'assemblée générale du relais médiation a rassemblé autour de l’association ses 13 partenaires qui renforcent l'action et la dynamique du relais
Mardi dernier, l'assemblée générale du relais médiation a rassemblé autour de l’association ses 13 partenaires qui renforcent l'action et la dynamique du relais
© claire Le Clève

 

8 an pour faire connaître le relais médiation né en Morbihan. 8 ans pour enclencher la dynamique entre des partenaires sentinelles que sont la chambre d'agriculture, qui porte la structure, mais aussi la MSA, les banques, centres de gestion, assurances, syndicats agricoles, GVA, Cuma, et le petit nouveau, l'AEF. Et 8 médiateurs formés pour faire advenir, en toute confidentialité et neutralité, la résolution de conflits qui minent la vie d'associés dans les exploitations agricoles, jusqu'à parfois la dissolution. En 2010, la DDTM en a enregistré 35, « dont 50 % pour des raisons relationnelles », estime son représentant, intervenant lors de l'assemblée générale de l'association, mardi dernier à Vannes. Un désengagement qui touche également des sociétés avec des associés étant entrés moins de 2 ans auparavant. Pour comprendre le phénomène, l'Université de Bretagne Sud l'a étudié, passant aux cribles les facteurs de réussite des sociétés.

 

 

Efficace, simple et peu coûteuse

Car en la matière, mieux vaut prévenir. « La formation aux relations humaines, l'existence de réunions de qualité entre associés avec une collégialité dans la prise des décisions, le sentiment d'être libre dans son association sont autant de facteurs essentiels à la réussite d'une société » rappelle Sylvie Robin, présidente du relais. Mais quand le conflit est là, reste à le résoudre. « Le rôle d'écoute au relais permet de souvent de faire diminuer la pression », note Marie Claire Piel, animatrice du réseau. Au delà, l'intervention des médiateurs se révèle souvent nécessaire. Sur les 7 médiations enclenchées en 2011, 6 se sont déroulées au sein de sociétés familiales. Pour Pierre Tassé, médiateur et président de l'Amgar (Association de médiation des groupes agricoles et ruraux), « on a réussi à remettre les associés tous ensemble à parler pour qu'ils trouvent eux mêmes leur solution » résume -t-il d'un processus réussi de médiation. Un véritable accouchement. Pour l'enseignante chercheur, Peggy Larrieu, spécialiste du droit privé à l'Université de Bretagne sud, « la médiation est simple, rapide et peu coûteuse. C' est une alternative très efficace au procès. C'est une médecine douce ».

 

Claire le Clève

 

 

Pour plus de renseignements : relais médiation 02 97 46 22 50. Le coût d'une médiation est basé sur celle d'une journée de remplacement pour indemniser les médiateurs eux-mêmes agriculteurs. Compter 150 euros par médiateur plus 50 euros de frais de déplacement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
Sangliers : un contrat entre chasseurs et agriculteurs

Lors d’un rendez-vous le 21 janvier, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert a présenté à la secrétaire d’État à la…

Tristan Delisle, un producteur de lapins engagé
Tristan Delisle s'est installé en mars 2020 sur l'élevage familial de lapins avec sa mère, en remplacement de son père parti à la…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Nolwenn et Glenn : bien occupés, bien investis, bien dans leurs bottes !
De belles charolaises, de la volaille Label Rouge, des pommes de terre, des légumes de conserve, du maraîchage et en vente…
Publicité