Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La licence professionnelle Goaa, véritable vivier de l’installation agricole !

Le 28 juin dernier, l’amphithéâtre de l’IUT de Pontivy a réuni l’ensemble des étudiants de la promotion 2016-2017 de la licence professionnelle, nouvellement nommée Goaa (gestion des organisations agricoles et agroalimentaires - parcours agri-manager), à l’occasion de la remise de diplômes de fin d’études qui marque pour tous l’entrée dans la vie active.

Les  étudiants de licence Goaa parcours agri manager lors de la remise de leur diplôme, fins prêts à entrer dans la vie active !
Les étudiants de licence Goaa parcours agri manager lors de la remise de leur diplôme, fins prêts à entrer dans la vie active !
© Terra

La plupart des étudiants ont fait le déplacement pour retrouver leurs camarades de promotion… 16 mois de cohabitation pour ces futurs managers ou chefs d’entreprise agricoles, cela permet de bien mûrir son projet et se préparer pour la plupart à l’installation.

 

Une licence pro pour s'installer

Astrid Van der Hecht, coordinatrice de la licence, a rappelé à l’occasion de cet événement annuel, l’importance de cette formation dans la dynamique de l’installation agricole : en 2019, 53 % des jeunes ayant suivi ce cursus depuis huit ans, seront installés dont 72 % avec des salariés (de 1 à 20 personnes). Les autres sont salariés dans des exploitations agricoles (25 %).

Odile Caroff, élue à la chambre d’agriculture de Bretagne et en charge de la formation, a mentionné avec conviction l’implication de la chambre d’agriculture dans cette formation. D’une part, cette licence permet aux candidats à l’installation d’acquérir un socle solide de compétences et fournit des capacités d’adaptation indispensables aux agriculteurs de demain. D’autre part, la profession agricole a et aura besoin de responsables avec une vision ouverte du métier et de ses enjeux : la licence Goaa aide à cette ouverture.

 

Les étudiants plébiscitent leur formation

Au cours de la remise des diplômes, chaque étudiant a pu relater à sa façon ce que la licence lui a apporté.

Thomas qui est aujourd’hui salarié dans une exploitation en polyculture élevage en attendant une installation d’ici cinq ans, retient que cette formation l’a mis en veille sur plusieurs thématiques : le management au sein d’une entreprise, le droit du travail, la prospective. "Ce sont des éléments cruciaux auxquels les exploitants sont ou seront confrontés mais ils devront les maîtriser s’ils veulent à l‘avenir que leur exploitation soit compétitive et réponde aux attentes de l’agriculture de demain et de la société qui nous entoure".

Pour beaucoup, la licence est concrète, interactive avec les professionnels. "Elle aide à se créer un réseau d’acteurs professionnels", cite Elise, aujourd’hui animatrice JA.

Pour Camille et Corentin actuellement salariés dans des exploitations australiennes, la licence leur a apporté confiance, ouverture d’esprit et les a confortés dans leur volonté de devenir agriculteur et agricultrice demain.

Florian installé juste à la fin de sa formation est devenu "un éleveur passionné et fier de son métier grâce à la licence qui permet de manager, gérer, communiquer de façon humaine et stratégique".

 

Tous rappellent que l’alternance en contrat de professionnalisation est une bonne transition entre le milieu scolaire et la vie professionnelle.

 

Des astuces pour faciliter les futures relations

La soirée s’est poursuivie avec l’organisation d’une table ronde par quatre étudiants de la formation actuelle sur le thème essentiel des relations au sein des exploitations agricoles familiales. Si les conflits familiaux ne sont pas faciles à traiter, il est important que les uns et les autres aient mutuellement confiance entre eux. Des "astuces" aident aussi à travailler ensemble : décloisonner lieu familial et professionnel avec des bureaux hors de la sphère familiale ; emploi du temps partagé ; instaurer des journées "merci" et faire la licence avant de s’installer dixit Claudia qui s’installera prochainement en famille… Autant de conseils que nos diplômés auront le loisir de mettre en pratique dans leur future activité professionnelle !

Pratique

Prochaine promotion en octobre 2018. Plus d'informations auprès de

Bénédicte Sarreau 02 97 46 32 02

Astrid Van Der Hecht Tél. : 02 97 51 53 82 Port. : 06 68 68 34 97

ou sur www.chambagri-formation.com

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité