Aller au contenu principal

"La main d'œuvre est le vrai défi des dix ans à venir"

Les stagiaires et l'équipe pédagogique du centre de formation de Quintenic (22) ont échangé avec Georgette Bréard, vice-présidente de la Région en charge de la formation. L'occasion de mettre un coup de projecteur sur la palette de formations dispensées sur le territoire et les opportunités d'embauche du secteur agricole, qui peine à recruter.

Élues et stagiaires en reconversion professionnelle ont échangé sur leur parcours.
Élues et stagiaires en reconversion professionnelle ont échangé sur leur parcours.
© Terra

Une petite dizaine de stagiaires ont accueilli Georgette Bréard, vice présidente du conseil régional en charge de la formation et Danielle Even, présidente de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor, jeudi 11 mai  sur le centre de la chambre d'agriculture à Quintenic près de Lamballe. Spécialisé en lait et porc, il forme 75 à 80 stagiaires adultes chaque année en formation continue ou en apprentissage - des demandeurs d'emploi, des salariés et des étudiants en poursuite d'études - répartis entre différents niveaux : BEP, bac, post bac et post BTS (licence). "Plus de la moitié d'entre eux sont en reconversion professionnelle et sont là pour apprendre le métier", indique Ronan Hascoët, responsable du site. "En fin de parcours, ils obtiennent un diplôme et des compétences pratiques pour un emploi ou une installation".

Georgette Bréard, porte-parole de la région, a souligné la priorité du développement des compétences agricoles, notamment au travers de l'offre de formations proposée sur le territoire, avec par exemple plus de 30 formations qualifiantes en Côtes d'Armor pour le volet agricole. "Il faut des agriculteurs bien formés. Et puis, on veut une montée du salariat pour répondre aux besoins des exploitations".

Des difficultés à recruter des salariés

Parallèlement, le secteur agricole peine à recruter des salariés qualifiés dans un pays qui compte 10 % de chômeurs. "En ce moment, nous avons 130 offres d'emplois à pourvoir sur la plateforme de l'association Emploi-Formation 22, à 95 % des CDI à temps plein", précise Julie Jacq, chargée de mission à l'AEF22. Malgré les crises successives, les professionnels de la formation alertent sur les besoins constants du secteur agricole. "Malgré les difficultés, les offres d'emploi sont là", pointe Ronan Hascoët, "avec l'amélioration de la conjoncture porcine, les offres se multiplient. Quant au secteur laitier, les exploitations sont de plus en grandes avec de moins en moins d'agriculteurs", résume-t-il.

Pour l'élue Danielle Even, il s'agit là d'un vrai challenge à relever. "Nous sommes catastrophés par le nombre d'offres d'emploi déposées et qui ne sont pas pourvues. Il faut des gens de tous âges à travailler. Nous avons toute la panoplie de formations qui conduisent vers la professionnalisation. La main d'œuvre est le vrai défi des dix années à venir", conclut-elle.

 

 

Ils témoignent

Mathilde, BPREA lait, 22 ans / N'ayant pas pu finaliser mon bac pro CGEA, j'ai travaillé deux ans en gendarmerie puis un an en service de remplacement. J'ai un projet d'installation avec mon conjoint, je suis donc venue en Bretagne pour me former car dans les Vosges, il n'existe aucune formation courte de type BPREA lait.

François, BPREA lait, 28 ans / Après avoir exercé les métiers de chef de chantier puis d'opticien, je souhaite m'installer avec mon père et mon oncle sur l'élevage en lait, porc et volaille. Je veux être à mon compte et reprendre le flambeau de l'exploitation familiale. Sans formation agricole, il me fallait la capacité pour m'installer.

Emeline, BPA porc / Assistante maternelle, je n'avais plus de travail, j'ai donc réalisé trois stages différents dans trois exploitations différentes pour découvrir le métier. Je termine un BPA en production porcine et mercredi prochain, je commence une autre vie puisque je suis embauchée dans un élevage porcin.

 

 

 

Quintenic en chiffres

Une épuipe de 11 personnes

80 adultes formés par an sur des parcours de 8 à 24 mois.

Un atelier lait de 50 vaches laitières

Un atelier porcs de 100 truies NE (2300 porcs charcutiers produits par an)

Des cultures sur 70 ha (herbe, maïs, blé, orge, colza)

Une station de méthanisation (vente électricité et chauffage du centre - puissance 75 kwh)

Détail des formations agricoles et agro équipements (BPA, BPAE, BPREA, CS et Licence agri manager) sur www.chambagri-formation.com

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité