Aller au contenu principal

La Montbéliarde en progrès

Le syndicat Montbé'56, qui regroupe les éleveurs de Montbéliardes du Morbihan, tenait son assemblée générale le 4 décembre. Les participants ont passé en revue l'actualité de la race et fait des projets pour l'année 2016. Une année spéciale, car le prochain Space les mettra à l'honneur.

© Terra

24 000 laitières. Si la Montbéliarde n'est pas, et de loin, la race la plus présente en Bretagne, elle est la seule qui soit en augmentation : 4000 vaches en plus sur 10 ans, tandis que les effectifs des autres races sont plutôt stables.

Ceux qui ont fait le choix de la Montbéliarde ne regrettent pas. Même si on lui reproche parfois un caractère un peu vif, ils apprécient le fait qu'elle ait acquis une capacité de production élevée en gardant des caractères mixtes qui permettent une bonne valorisation bouchère. La rusticité qu'elle a conservée est aussi un atout, grâce auquel on peut exploiter des fourrages grossiers.

Promouvoir les vaches rouges

André Briend, éleveur à Lanouée et président de Montbé' 56, a choisi la Montbéliarde parce qu'il avait un petit quota. Il avait alors pour objectif premier de valoriser les taux et la viande, en plus de la production laitière. Il appréciait également la résistance de ces animaux aux maladies métaboliques. Attaché à cette vache venue de l'est, il en fait une promotion active.

C'est ainsi que les éleveurs du Morbihan ont présenté 23 animaux, auxquels se sont ajoutés 6 vaches costarmoricaines, lors du salon Ohhh la vache ! qui avait lieu en octobre dernier. Les éleveurs ont apprécié l'excellente ambiance du concours et ont profité de ces quelques jours pour se rencontrer.

Une génétique en progrès

Cette assemblée a été l'occasion de découvrir l'actualité génomique de la race, grâce à Christophe Le Bastard, technicien chez Evolution, venu présenter les derniers progrès. Depuis avril 2015, les femelles génotypées ont en effet été prises en compte dans le calcul d'index, ce qui a eu pour effet de multiplier par 4 la population de référence. En outre, la lecture du génome est devenue plus précise puisque le nombre de zones informatives prises en compte est passé de 500 à 3000. C'est un progrès indéniable en termes de précision.

Enfin, une étude publiée par l'institut de l'élevage a montré que la Montbéliarde présentait moitié moins de mammites cliniques que la moyenne des vaches toutes races confondues dans les premières lactations. Un atout pour la race, qui est ainsi prisée de ceux qui cherchent à maîtriser les frais sanitaires et par ceux qui travaillent en agriculture biologique.

Le syndicat en question

Montbé'56 n'est pas une grosse association (25 adhérents pour une cinquantaine d'éleveurs) mais elle s'efforce d'être dynamique, notamment par sa participation à Ohhh la vache ! et aux Terralies. Dans ses préoccupations du jour, un projet de fusion avec ses homologues des autres départements bretons, ou bien la possibilité d'ouvrir ses portes à des éleveurs des autres départements, dont ceux des Côtes d'Armor. Peu nombreux, ces derniers n'ont pas de syndicat et verraient d'un bon oeil cette invitation. Il ne faudrait cependant pas, s'inquiète André Briend, que le rallongement des distances entraîne une perte d'adhérents morbihannais ; un délicat dosage entre la nécessité de rassembler et celle de garder la proximité.

Space 2016 : La Montbéliarde à l'honneur

Le prochain Space sera un grand moment pour les éleveurs de vaches montbéliardes puisque l'édition 2016 accueillera le concours national de la race. Et avec 8 places pour les animaux du grand ouest sur les 60 prévues, ce sera déjà une victoire d'être présent sur la ligne de départ. Au-delà du concours en lui-même, ce sera l'occasion de « voir des belles vaches », dit André Briend, et de rencontrer les éleveurs issus du berceau de la race.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
"Une démarche remplie d’espoir et de sens"
Quatre ans après la création de "C’est qui le patron ?!", son fondateur, Nicolas Chabanne, revient sur l’évolution de la marque…
Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés
Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
Les agriculteurs sous la loupe de l'Insee
Les chiffres agricoles de l'Insee confirment les impressions du terrain mais alertent sur la baisse du nombre d'agricultrices. En…
Publicité