Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Montbéliarde s'est bien adaptée à la région

L'association Montbéliarde 35 a réuni ses adhérents mercredi 2 septembre dernier à Iffendic, pour tenir son assemblée générale. Au menu des discussions, rapport d'orientation, évolution génétique de la race, et présentation des nouveaux taureaux.

"Avec le maintien du nombre d'adhérents d'une année sur l'autre, Montbéliarde 35 est toujours présent aux côtés des éleveurs dans les différentes organisations et structures de la région", a souligné Patrick Sauvé, le président de l'association, avant d'énumérer les rendez-vous auxquels a participé la Montbéliarde 35. "Votre association était présente au Space 2008, ainsi qu'au concours interrégional du Printemps avec une quinzaine d'animaux. Nous étions aussi présents à la troisième édition de Ferme en ville et dans le cadre de la semaine de l'élevage, et nous étions aux portes ouvertes du Gaec de Grand Maison, avec une fréquentation de presque 1000 visiteurs."

Pierrick Cotto, nouveau président depuis un an du contrôle laitier est intervenu pour exprimer aux éleveurs son "plaisir d'être présent ici. Nous voulons nous appuyer sur des associations comme la vôtre pour répondre à vos démarches. Vous avez une race qui montre son dynamisme et a des atouts importants."

Au niveau de l'évolution génétique de la race, on constate une augmentation régulière de la production laitière depuis 1993 et l'Inel est en augmentation de trois points chaque année.  L'évolution fonctionnelle fait apparaître une résistance cellulaire qui s'améliore, alors que la fertilité se redresse. Enfin, l'évolution morphologique montre une augmentation sensible avec des grands formats plutôt profonds, mais un peu plus faibles pour la largeur de poitrine.

La valeur bouchère a perdu du terrain régulièrement et stagne depuis 2004. Seule ombre au tableau, le problème de consanguinité dans la race, en Bretagne. C'est la région la plus récente en ce qui concerne la race et là ou on trouve le taux de consanguinité le plus élevé. Même si des taureaux sont disponibles en nombre, ils ne sont pas beaucoup utilisés. Pratiquement 50% des naissances, viennent de 20 taureaux. Un aspect sur lequel il faudra donc que les éleveurs soient vigilants.

Après l'assemblée générale, les éleveurs étaient invités à  la visite de l'élevage du Gaec Montbelys.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité