Aller au contenu principal

La MSA sensibilise les futurs stagiaires aux risques en exploitation

Parce que mieux vaut prévenir que guérir, les MSA bretonnes viennent de s'engager à aider l'enseignement agricole à sensibiliser ses étudiants aux risques qu'ils rencontreront lors de leurs stages en exploitation. L'occasion de leur apprendre les bons gestes et de leur inculquer la culture de la prévention.

Les MSA bretonnes ont organisé deux réunions d'information à l'attention des directeurs d'établissements agricoles, le 2 octobre au lycée de Bréhoulou, à Fouesnant (photo), et le lendemain au lycée Théodore Monod, au Rheu.
Les MSA bretonnes ont organisé deux réunions d'information à l'attention des directeurs d'établissements agricoles, le 2 octobre au lycée de Bréhoulou, à Fouesnant (photo), et le lendemain au lycée Théodore Monod, au Rheu.
© Terra

Le bruit, les animaux, les tracteurs et autres machines... Sur une exploitation agricole, les risques d'accidents ne manquent pas. Et les statistiques sont sans appel : sur la période 2010-2016, une victime d'accident du travail sur trois avait moins de 24 ans et près d'un accident du travail sur deux a concerné un salarié ayant moins de 17 mois d'ancienneté. "La découverte des métiers expose particulièrement les salariés les moins expérimentés aux risques d'accident, constate la MSA. Les savoir-faire de prudence et les repères des métiers s'acquièrent au fil du temps".

Informer

C'est pour aider les jeunes à acquérir ces réflexes de prévention qu'une convention a été signée au niveau national entre les ministères de l'agriculture, du travail et la caisse centrale de MSA. En Bretagne, les MSA d'Armorique et Portes de Bretagne ont profité du Space, le mois dernier, pour s'engager à leur tour avec la Draaf et la Direccte. Et une première action concrète a eu lieu en ce début de semaine, avec l'organisation de deux réunions d'information, à Fouesnant (29) et au Rheu (35) à destination des directeurs d'établissements d'enseignement agricole.

Santé et sécurité au travail

"En Bretagne, ces établissements accueillent plus de 16 000 élèves, 1 400 apprentis et 800 adultes en formation diplômante", rappelle Florian Boisgerault, du service communication de la MSA d'Armorique. Pour aider leurs quelque 2 000 enseignants à les sensibiliser à la santé et sécurité au travail, la MSA a imaginé une "boîte à outils" dans laquelle ils peuvent piocher, au gré de leurs besoins, les principes généraux de prévention, le document unique d'évaluation des risques professionnels, les risques liés aux bovins ou aux machines, au bruit ou aux produits chimiques, les troubles musculo-squelettiques, les risques psycho-sociaux... De leur côté, les jeunes en formation y trouveront tout ce dont ils ont besoin avant de partir en stage : réglementation, prévention, droits et devoirs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
Publicité