Aller au contenu principal

La MSA solidaire des familles fragilisées par la crise

En réactivant son dispositif MSA Solidaire avec le Secours Populaire français, la MSA des portes de Bretagne a invité en décembre ses 530 salariés, 637 délégués et 228 000 ressortissants à réaliser un don de jouets ou de denrées alimentaires au Secours populaire pour les familles en difficulté. La mobilisation des délégués MSA avec l’organisation de collecte est venue d’ajouter à celle des salariés et ce sont près de 400 dons qui ont pu être ainsi collectés. L’ensemble a donc été remis au Secours populaire par la MSA des Portes de Bretagne en cette fin d’année 2020.  / Claire Le Clève - Terra

MSA solidaire

Si l’initiative est nationale, la MSA d’Armorique a tenu à décliner au niveau local le partenariat avec le Secours populaire. Et du 7 au 31 décembre, elle a encouragé ses 600 salariés, 400 délégués et l’ensemble de ses adhérents à déposer jouets neufs, livres et denrées non périssables dans l’une des 27 structures du Secours populaire dans le Finistère, 21 dans les Côtes d’Armor.
"En cette année marquée par une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent qui plonge de très nombreuses familles dans la précarité, il fallait faire quelque chose", estime Bernard Simon, le président de la MSA d’Armorique. Pour que Noël reste un moment magique, c’est un appel aux dons de jouets qui a été préféré. "Et la MSA offre pour 1 000 € de jouets pour le Finistère et autant pour les Côtes d’Armor", rajoute Philippe Meyer, le directeur. "Une initiative qui nous fait chaud au cœur, indique Annie Marin, directrice adjointe du Secours populaire du Finistère. À cause du Covid, toutes les manifestations qui nous permettaient de récolter des jouets, course, randonnée à moto…, ont été annulées. Et, début novembre, nous nous demandions bien comment nous allions faire alors que, plus que jamais, nous devions faire de ce Noël une grande fête". Car les bénéficiaires n’ont jamais été si nombreux. "Le premier confinement a augmenté de 45 % la population que nous aidons . Et le second a mis à jour une détresse psychologique, une solitude encore plus difficile à supporter en période de fête".  / Chantal Pape - Terra

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité