Aller au contenu principal

La prochaine bataille à gagner est celle de l'image

Le bilan que présentait la FNSEA au dernier congrès de Brest est loin d'être négligeable en matière de défense de l'agriculture notamment sur la création du comité de rénovation des normes (Corena) et la baisse des cotisations sociales de 7 points. Mais la question de l'image de l’agriculture et sa défense face aux attaques de médias et d’ONG, est constamment revenu. Un dossier difficile face auquel le syndicalisme et les agriculteurs semblent bien dépourvus.

À Brest la semaine passée la présidente par intérim de la FNSEA, Christiane Lambert a présenté les trois orientations qu’elle souhaitait voir prises par le futur gouvernement en matière d’agriculture : "assurer la compétitivité et la croissance de l’agriculture", "se donner les moyens d’une agriculture durable" et "accroître la résilience des exploitations".

La FNSEA plaide notamment pour une majoration du crédit d’impôts compétitivité emploi (CICE) et la mise en place d’une TVA sociale. Pour accroître la "résilience", elle demande notamment la mise en place d’une "vraie réserve de précaution", un "mécanisme de lissage de l’impôt sur le revenu" et l’abaissement du seuil de déclenchement de l’assurance récolte. En matière d’environnement, elle plaide pour que l’on passe d’une logique punitive à une logique incitative et des démarches de progrès.

Le Corena et la baisse des charges, principaux acquis

Lors de son congrès, la FNSEA est revenue sur les acquis de l’année 2016. La principale est la création du Comité de rénovation des normes agricoles (Corena), par le Premier ministre de l’époque Manuel Valls. Une instance créée en mars 2016 où ne siège aucune ONG et dont la mission est de "travailler à la simplification des normes existantes et revoir la méthode d’élaboration des normes applicables dans les exploitations agricoles". "Le Corena est une bonne instance à pérenniser", s’est félicité le secrétaire général Daniel Prieur. L’autre principale victoire de l’année pour la FNSEA aura été la baisse pérenne de sept points des cotisations sociales obtenue en février.

"L'image des agriculteurs est un capital précieux"

Il reste en revanche un chantier auquel veut s’attaquer la FNSEA, l’image de son métier et les attaques qu’il subit. "Au-delà des deux émissions à charge contre la FNSEA, combien ont donné une image orientée de l’agriculture ?, regrette le secrétaire général adjoint Jérome Despey. Nous sommes devenus le sujet de prédilection du service public". Le vice-président de la région Bretagne, Loic Chesnais-Girard, a également fustigé les "associations extrémistes". Il estime que "l’image des agriculteurs est un capital précieux" et que "nous avons une bataille à mener". Pour ce faire, il propose de soutenir l’investissement dans la modernisation des bâtiments : "C’est l’image de l’agriculture pour les vingt à trente prochaines années que nous devons préparer", estime-t-il. De son côté, Jérome Despey propose à la FNSEA de "se former davantage à la communication". Et de conclure : "Nous avons longtemps cru que bien faire son métier était suffisant, ce n’est plus le cas".

 

La Bretagne était à Brest !

Bien sûr les représentants syndicaux bretons étaient à Brest ! Au cours de la séance des questions des régions, ils ont relevé les "attaques des anti-tout" et en particulier des mouvements vegan. En regrettant les méthodes quelquefois illégales mises en œuvre par ces associations.

Mais la bataille de l'image va au delà. C'est une bataille quotidienne où les enseignes de la grande distribution savent s'arroger le beau rôle face au consommateur, en termes d'image et de communication ou en imposant de nouvelles normes de production sur le bien-être animal. ce climat de défiance qui règne face aux agriculteurs plonge nombre de ces derniers dans des difficultés pas seulement psychologiques. Ils souffrent aujourd'hui de ces attaques dans un contexte extrêmement difficile sur un plan économique.

La délégation bretonne a rappelé deux priorités pour sortir positivement de la situation : d'une part, réformer en profondeur la loi de modernisation de l'économie dite LME, d'autre part, améliorer les prix payés aux producteurs, seule façon pour eux de dégager un revenu.


Un nouveau conseil d'administration élu

Le congrès de Brest a procédé à l'élection du nouveau conseil d'administration. Le renouvellement est important puisque près d'un quart des membres est un nouvel entrant. Pour la région Bretagne siègeront dorénavant Didier Lucas (22), Thierry Merret (29) et Thierry Coué (FRSEA et 56). Paul Auffray (22) siègera au titre de président de la Fédération nationale porcine.

Le prochain conseil d'administration d'avril procèdera à l'élection du bureau. À ce jour seule Christiane Lambert a fait acte de candidature à la présidence de la FNSEA.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Tags en exploitation : jusqu’où iront-ils, s’interroge la FDSEA 29
En fin de semaine dernière, plusieurs tags ont été découverts sur deux exploitations agricoles de Plonévez-Porzay, dont celle de…
Publicité