Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La qualité du lait, pour quoi faire ?

En 2019, le Cilouest (Interprofession laitière de l’Ouest) vous donne rendez-vous chaque mois dans votre journal pour faire le point sur la maîtrise des mammites et la qualité du lait. Son président, Pascal Clément, s’explique. 

Pascal Clément, président du Cilouest.
Pascal Clément, président du Cilouest.
© Terra

La qualité du lait est un axe fort de l’action du Cilouest ; est-ce parce que la qualité se dégrade dans l’Ouest ?

Pascal Clément. Les résultats moyens de l’ouest restent très bons. En 2018, la moyenne cellulaire du bassin Ouest s’établissait à 247 000 cellules/ml contre 256 000 pour la moyenne française. Mais, les mammites constituent la pathologie n° 1. Les impacts sont importants : stress et surcroît de travail pour l’éleveur, réformes subies, pertes économiques. Le coût d’une mammite est évaluée à 230 € par vache et une dégradation persistante a des conséquences beaucoup plus importantes sur le troupeau. C’est également une problématique filière car contrairement à ce qui se dit, des laits à teneur élevée en cellules présentent des risques de dégradation et d’altération de tous les produits finis.


Vous lancez en 2019 des rendez-vous mensuels sur la qualité du lait. Pourquoi ?

P. C. En 2013, le Cniel a initié le plan "Les mammites, j’anticipe" avec de nombreux outils. Nous avons constaté que l’information ne descendait pas suffisamment jusqu’à l’éleveur. Avec nos partenaires (GIE, chambres d’agriculture, Idele, organismes de conseil en élevage, vétérinaires, GDS…), nous allons mensuellement revenir sur les pratiques préventives, sur les innovations en termes de détections et de traitement. Le logo "Les mammites, j’anticipe" sera notre signature.


Quels sont vos objectifs ?

P. C. Tout d’abord que les éleveurs soient accompagnés, qu’ils aient les bons réflexes, les bons outils notamment pour leur simplifier le travail. Moins de mammites, c’est moins de soucis ! Vous l’aurez compris, notre objectif est d’accompagner la filière pour maintenir l’excellence sanitaire de notre production laitière régionale.

Rendez-vous dans un mois pour faire le point sur la machine à traire !

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Vignette
Dans l’Orne, une nouvelle attaque d’élevage suscite la colère de la profession agricole

Un incendie criminel a ravagé trois bâtiments d’un élevage de poulets de l’Orne, dans la nuit du 16 au 17 septembre. Si l’…

Vignette
Ressources humaines : un volet à cultiver avec soin !
La main d'oeuvre disponible sur le marché de l'emploi se fait rare. Un constat que partagent agriculteurs et services de…
Vignette
L'agriculture de conservation des sols, une troisième voie ?
Alors que le rapport spécial du Giec publié début août réaffirme l'étroite relation entre agriculture, état des sols, sécurité…
Vignette
Pas de glyphosate détectable dans leurs urines
Tous sont utilisateurs de glyphosate. En réponse aux pisseurs volontaires, vingt agriculteurs de la FDSEA du Morbihan ont fait…
Vignette
L'enjeu environnemental et climatique au cœur du Space 2019
La 33e édition du Space, qui se clôture ce vendredi a été fidèle à ses fondamentaux. Le salon est bien le temps fort…
Vignette
Chauffer un poulailler par géothermie pour économiser des euros et des kg de CO2
Si l’ambiance des poulaillers les plus récents est bien maîtrisée même en période de forte chaleur, l’alimentation des volailles…
Publicité