Aller au contenu principal

La Région développe son plan d'aide pour la filière légumière

Alors que le conseil régional finalise le deuxième appel à projets 2016 pour le plan de compétitivité et l'adaptation des exploitations agricoles (PCAEA), la filière légumière va pouvoir bénéficier de nouveaux investissements éligibles.

Pierrick Gauvin, président de Terres de Saint-Malo, 
a fait visiter la coopérative au vice président du conseil régional, Olivier Allain et aux conseillers régionaux.
Pierrick Gauvin, président de Terres de Saint-Malo,
a fait visiter la coopérative au vice président du conseil régional, Olivier Allain et aux conseillers régionaux.
© Terra

Le vice-président du conseil régional, en charge de l'agriculture, Olivier Allain, s'est rendu le 9 juin à la coopérative de Terres de Saint Malo, accompagné des conseillers régionaux Martin Meyrier et Stéphane Perrin pour faire le point sur les soutiens de la Région envers la filière légumière. "Même si les filières animales représentent une large majorité des dossiers déposés, le secteur légumier peut aussi bénéficier de ce dispositif, mis en oeuvre d'ici à 2020 et financé par la Région, l'Etat, les Départements et le Feader à hauteur de 180 millions d'euros", a rappelé Olivier Allain. Issu du deuxième pilier de la PAC, ce plan doit en effet permettre aux agriculteurs d'allier performance économique, environnementale et sanitaire, tout en améliorant les conditions de travaim et de sécurité des exploitants et des salariés.

Trois mois pour postuler

Ainsi dans la filière légumière, de nouveaux investissements sont désormais éligibles : acquisition d'une station mobile de récolte et de conditionnement de légumes au champ, ainsi que son assistance hydraulique ; construction d'un bâtiment neuf ou aménagement d'un bâtiment pour la préparation et le conditionnment ; achat d'équipements de chaîne de préparation et de conditionnement. 
Le montant des aides peut aller jusqu'à 25 % de l'investissement, avec un plafond de 30 000 euros par exploitation. 
"La filière légumière était jusque là un peu exclue de ce dispositif. C'est une filière où il n'y a jamais eu de mécanismes européens de régulation et dans laquelle les acteurs ont réussi à s'organiser. Toutes les solutions ne sont pas transposables dans les autres filières, mais en termes de valorisation, de mutualisation, et de diversification, elle fait figure d'exemple", a conclu Olivier Allain. 
À noter que cet appel à projets doit être lancé ces jours-ci, les agriculteurs souhaitant postuler ont trois mois pour le faire auprès de la DDTM

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Le Finistère surfe sur le Bien manger
Après avoir lancé son PAT, projet alimentaire de territoire, le Finistère a continué sur sa lancée, en faisant de 2020 l’année du…
Bovins mutilés : comment agir ?
Depuis plusieurs mois, des faits de mutilations de chevaux ont été signalés un peu partout en France et font régulièrement la Une…
Robots d’alimentation, pour quels bénéfices ?
Avec l’agrandissement des structures, les robots d’alimentation se multiplient dans les élevages. Pour quels bénéfices ? Chambres…
"Vivre de ma passion, pas pour ma passion"
À l'occasion du Space la semaine passée, une visite d'exploitation était organisée pour mettre en avant les efforts des…
Carbocage ou combien de carbone stocké dans vos haies ?
La haie bocagère recèle de richesses, y compris fourragères. Elle contribue aussi au piégeage du carbone. Mais de combien ?…
Publicité