Aller au contenu principal

La santé et l'humain ont une incidence sur les résultats économiques

Elles étaient un peu plus d'une centaine la semaine dernière, à l'occasion de la journée internationale de la femme rurale. A l'invitation du groupe Agriculture au féminin, agricultrices et salariées de la profession ont échangé sur le thème de la surcharge au travail.

Une centaine de femmes a répondu à l'invitation du groupe Agriculture au féminin.
Une centaine de femmes a répondu à l'invitation du groupe Agriculture au féminin.
© A.M

Journée trop longue, manque de sommeil, mauvaise humeur, mélange des vies professionnelles et personnelles... Derrière le mot surcharge, on s'aperçoit que le travail renvoit à beaucoup de notions. Le travail comment ? Pourquoi ? Avec quels enjeux ? C'est à toutes ces questions qu'a d'abord répondu Gwenaelle Guillet, conseillère en prévention des risques professionnels à la MSA, avant d'évoquer la question du bien être au travail. "La santé au travail se joue lors de la conception du travail et de son organisation. Lorsque la santé au travail se détériore, la santé mentale suit. Le monde agricole est un monde passionné, c'est pour ça que vous pouvez parfois rentré dans l'excès", a notamment déclaré Gwenaelle Guillet.

Véronique Vannier, de la chambre d'agriculture, est ensuite revenue sur le contexte changeant du monde agricole, avec des élevages qui évoluent en taille, en nombre d'actifs et en hectares. "Quand on s'associe, on est dans l'euphorie du moment et on ne pense pas à ce que l'on va faire si un jour on doit s'arrêter", prévient la conseillère. Et d'ajouter : "quand on s'associe, on ne voit souvent que le côté financier mais pas l'humain, avec la difficulté supplémentaire que nos désirs peuvent évoluer au fil du temps". Dans le même temps, le contexte sociétal a également changé, faisant la part belle à une domination des logiques de court terme. Avec des effets sur le contenu du travail lui-même, qui devient peut être moins pénible physiquement mais avec plus de pression mentale. Le premier conseil ? Intégrer que la santé et l'humain ont une incidence sur l'économie. Des solutions sont ensuite possibles et des outils à construire en fonction de ses objectifs personnels et de ceux de l'entreprise. Service de remplacement, salarié, robot de traite, mode d'alimentation, réduction du travail de saison ou d'astreinte.... Autant de solutions à la carte pour penser son travail autrement.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Les producteurs de lait exigent des hausses de prix
Alors que les négociations commerciales avec la grande distribution battent leur plein, les producteurs de lait sont venus…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
L'élevage aux abois, étranglé par l’absence de prix et l’envol des charges
Beaucoup de jeunes installés. Après le rassemblement de plus de 300 producteurs de porcs jeudi, pour demander des aides d’urgence…
Publicité