Aller au contenu principal

La section agricultrices de la FRSEA demande la transparence pour tous

Une délégation de la section régionale agricultrices a rencontré le préfet de région avec Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne. Son objectif : marteler auprès des services de l’État la nécessité, pour ne pas instaurer de nouvelles distorsions de concurrence, de transparence pour toutes et tous les chefs d’exploitation dans les exploitations agricoles !

La délégation de la section agricultrices de la FRSEA Bretagne, composée d’Agnès Kerbrat (29), présidente, Marie-Hélène Briand (22), Marie-Andrée Luherne (56) et Renée Fougères (35), a été reçue par le Préfet de Région Bretagne Patrick Strzoda.
La délégation de la section agricultrices de la FRSEA Bretagne, composée d’Agnès Kerbrat (29), présidente, Marie-Hélène Briand (22), Marie-Andrée Luherne (56) et Renée Fougères (35), a été reçue par le Préfet de Région Bretagne Patrick Strzoda.
© Terra

"Où en sommes-nous ? Les agricultrices et agriculteurs n’en peuvent plus d’attendre. Tant que les modalités de reconnaissance ne sont pas claires, il est impossible d’analyser les conséquences, notamment financières, pour les exploitations. Pourtant, la stratégie d’entreprise de chaque exploitation en dépend !", a rappelé Agnès Kerbrat, présidente de la section agricultrices de la FRSEA lors de la rencontre avec le préfet de région Bretagne Patrick Strzoda, le  10 juillet dernier à Rennes. Le constat est assorti d'une demande faite au Ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll "d’arrêter ses contradictions et de donner aux agricultrices et agriculteurs les moyens de préparer sereinement l’avenir". Patrick Strzoda a pour sa part rappelé les règles communautaires stipulant l'impossibilité pour les sociétés autres que les Gaec, d’obtenir la transparence. En conséquence de quoi, les associés de sociétés qui souhaitent obtenir cette transparence, notamment dans le cadre de la distribution de la PAC (plafond des 52 premiers hectares, plafond de l’aide à la vache laitière…) qui sera applicable dans quelques mois, devraient transformer leur société en Gaec : chaque exploitant y serait alors reconnu. Une solution qui serait certes un pas vers plus d’équité, mais que la section observe avec beaucoup de réserve. Il faudrait être certain que sa mise en œuvre soit la plus simple possible, que cette constitution de Gaec soit incontestable et... peu coûteuse. La section agricultrice de la FRSEA souhaite également que cette question de transparence soit prise en compte dans la définition des aides du second pilier actuellement en discussion.

Conséquence de la non reconnaissance de la transparence hors Gaec, "la discrimination touche essentiellement les couples installés en agriculture, victime d’un "non-choix", puisqu’ils n’avaient jusqu’en 2011 pas la possibilité de s’installer en Gaec entre eux. Cette situation doit cesser ont encore martelé les représentantes de la section lors de leur rencontre avec le préfet de Région  : "aujourd’hui, que ce soit dans le milieu agricole ou non, un couple est constitué de deux actifs, il doit également apporter deux revenus".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité