Aller au contenu principal

Tempête Xynthia
La solidarité agricole n'est pas un vain mot

Pour aider leurs collègues vendéens, dont les exploitations ont été mises à mal par la tempête Xynthia, des agriculteurs d'Ille et Vilaine ont collecté dons et fourrages.

Lundi 18 octobre, 9h30, le camion est au rendez-vous. Le ballet du chargeur commence pour hisser les big balls de paille et de foin. Autant de fourrages qu'attend, avec impatience, M. Bonin, éleveur laitier à Bouin. Cet agriculteur vendéen a vu son exploitation submergée par la tempête Xynthia, l'hiver dernier. Malgré le gypse épandu, il faudra deux, peut-être trois ans, avant que ses terres ne puissent retrouver leur productivité. D'ici là, il doit trouver des solutions pour nourrir ses laitières. Face à sa détresse comme à celle de la quarantaine d'agriculteurs vendéens touchés, la solidarité agricole s'est mise en place, à l'initiative du réseau FDSEA. Localement, les agriculteurs se sont organisés, qui pour collecter des dons, qui pour demander de la paille ou encore mettre en culture une parcelle en attente d'urbanisation. Dans une dizaine de cantons, des opérations de solidarité se sont mises en place. Les premiers camions de fourrages sont partis vers la Vendée en début d'été. En ce froid matin, un camion part avec les dons des éleveurs du canton d'Antrain. "Même si l'année a été difficile, les gens ont trouvé que c'était une bonne idée d'aider nos collègues, explique Michel Bréguaint, président du syndical local de Saint Ouen la Rouérie De 2 à 10 big, chacun a donné en fonction de ses moyens". Au total, sur tout le département, ce sont 250 tonnes de paille et de fourrages qui vont pouvoir être acheminés vers la Vendée. Sur les cantons de Tinténiac et d'Argentré du Plessis, les agriculteurs ont préféré verser de l'argent. "Les agriculteurs ont, dans leur grande majorité, été d'accord pour donner, remarque Loïc Gallon, président du syndicat local de Domalain. Ils ont apprécié que ce soit une action faite par des agriculteurs pour d'autres agriculteurs". Cet argent va servir à payer l'acheminement du fourrage vers la Vendée. Dans tous les cantons qui ont mené une action de solidarité au profit de leurs collègues vendéens, tous les agriculteurs, syndiqués ou non, ont participé. "Les gens ont fait la part des choses, note Claudie Grouazel, déléguée cantonale d'Antrain. L'action syndicale est une chose, la nécessaire solidarité face à une catastrophe une autre".

Il est toujours possible d'aider

Pour ceux qui le souhaitent, il est encore possible de venir en aide aux éleveurs touchés par la tempête, en prenant contact avec la FDSEA (02 23 48 25 25). Les agriculteurs du canton d'Antrain peuvent contacter Claudie Grouazel (06 99 28 47 88).

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité