Aller au contenu principal

La tomate reprend des couleurs

Avec une année 2010 correcte, les producteurs de tomates retrouvent du souffle après 3 ans moroses. Reste que les problèmes de fond - la facture énergétique notamment - demeurent.

Christophe Rousse, président de Solarenn.
Christophe Rousse, président de Solarenn.
© Cécile Julien

2010 a été plus souriante pour les producteurs de tomates. Des problèmes climatiques en début de saison en Espagne et au Maroc, des marchés qui s'ouvrent à l'est pour les producteurs belges et hollandais ont permis à la campagne de se dérouler plus sereinement pour les producteurs bretons. "Mais ce n'est qu'un rattrapage des 3 dernières campagnes", précise Christophe Rousse, président de Solarenn, lors de l'assemblée de la coopérative, vendredi 8 mars. Plus de 21.000 tonnes de tomates ont été commercialisées. Le chiffre d'affaires frôle les 30 millions, soit 22% de plus qu'en 2009. 2010 a aussi vu la disparition de la salade mais l'augmentation des volumes en fraises.

La nouvelle campagne commence moins mal en tomates que pour les autres légumes de saison, mais moins bien que l'an dernier. Solarenn renforce sa segmentation. La tomate en vrac ne représente plus que 15% des ventes. Tomates cerise, cocktail et autre cœur de bœuf font désormais un tiers de l'activité de la coopérative. Pour répondre à cette diversification, une nouvelle ligne de conditionnement des tomates cerise a été installée. Avec un agrandissement et une installation, la coopérative a gagné 10% de potentiel de production.

 

Réduire la facture énergétique

Cette bonne année a fait du bien aux trésoreries mais n'a rien résolu au problème de fond des serristes. La facture énergétique est toujours trop salée. "L'énergie représente de 20 à 30% de nos charges. Au niveau technique, nous sommes arrivés au bout de ce que nous pouvons faire avec des doubles écrans, le choix des variétés, le décalage des calendriers de production, estime Christophe Rousse. Ce dont nous avons besoin, c'est de la cogénération. La vente de l'électricité nous permettrait de payer le gaz". Si la cogénération a été actée dans le pacte électrique breton, les producteurs attendent un signe encourageant du côté des financements, par des aides au raccordement, un allongement de la durée de rachat, des prêts pour les plus petites structures. Si en plus, les quotas d'importation du Maroc pouvaient être réduits et les enveloppes FranceAgriMer regonflées, les producteurs de tomates seraient heureux.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à l'Agriculture

Le président élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à…

Albane et Sébastien ont ce "goût à traire"
"Que les jeunes n’aient pas peur de s’installer, c’est prenant mais il y a plein d’avantages !". Albane Le Gal et Sébastien…
Son foncier permet une installation et restructure deux exploitations
Producteur de lait à Poullan sur Mer (29), Jean-Claude Péron, 57 ans, souhaitait lever le pied. Après réflexion, il décide de…
Nouvelle convention collective nationale pour l’agriculture en 2021
À partir du 1er avril 2021, une convention collective nationale couvrant toutes les entreprises et les salariés de la production…
Demain 10 000 ha de Leggo !
Dans le cadre de l'ambition française de développement de l'autonomie protéique, le grand ouest se fixe pour objectif de répondre…
Agriculture : bienvenue en 2030 !
L’année 2021, débute. Après une année particulière, qui aura marqué les esprits, mais aussi un tournant dans le monde agricole et…
Publicité