Aller au contenu principal

La Touche : le lycée et la ferme ouvrent leurs portes

Le lycée agricole La Touche à Ploërmel ouvrira ses portes le dimanche 10 février, de 10h à 18h. L'occasion de découvrir les formations qui sont proposées dans ce lycée de plus en plus tourné vers l'Europe, et s'appuyant sur une ferme à la pointe des nouvelles technologies.

De la 4ème au BTS, le lycée privé La Touche offre une diversité de formations centrée sur le secteur agricole. Les Bac technologiques STAV s'étendent aujourd'hui de la production agricole, à l'aménagement et la valorisation des espaces, ainsi que depuis septembre 2007 au service en milieu rural. Entre autres formations, le lycée La Touche propose un Bac général S option "biologie-écologie" ou encore des formations commerciales.

Lors de la porte-ouverte le 10 février, le lycée offrira également l'opportunité de découvrir son exploitation agricole, qui constitue tel que le souligne Gilbert Robic, "un véritable support pédagogique à toutes les formations, avec ses 130 hectares, une production laitière de 540 000 litres, un atelier naisseur-engraisseur de 150 truies et 2 500 m² de volailles chair". La ferme, qui a de plus connu une évolution majeure en octobre 2007 par l'arrivée d'un robot de traite, a l'intention de poursuivre son cheminement vers les nouvelles technologies avec, en cours, un projet pour une unité de méthanisation prévue d'ici à mai 2009.

Une ouverture à l'Europe, c'est aussi ce qu'offre depuis peu le lycée, notamment par des sections européennes parmi les Bac pro et techno, avec cours en anglais et stages d'immersion, ou encore la participation d'une assistante irlandaise dans la vie du lycée. L'option théâtre valorisée au Bac est également une nouveauté proposée par le lycée.

90% de réussite

Le bon taux de réussite aux examens, 90% toutes formations confondues, est un autre élément qui distingue le lycée La Touche, avec celui de fournir aux étudiants un cadre de vie épanouissant entre grand espace naturel et hébergement en internat de qualité.

Enfin, il ne faut pas l'oublier, dans le secteur agricole, "des places sont à prendre avec des salaires et des évolutions de carrière plus qu'honorables" rappelle Gilbert Robic, pour qui "l'insertion professionnelle, à hauteur de 90% des jeunes à la sortie, est un réel atout des formations agricoles".

 

Audrey Dibet

 
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité