Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La transparence pour tous

Sur l'appel de la FNSEA, les Bretons se sont mobilisés mardi dernier. Si certains départements ont choisi de tenir une conférence de presse pour "dire stop à l'empilement des contraintes administratives", les Costarmoricains se sont rendus au restaurant administratif de Saint Brieuc et ont contrôlés les marchandises de l'enseigne Métro.

© H.B

Le restaurant administratif de St Brieuc a reçu la visite d'une quinzaine d'élus

FDSEA/JA. Une surprise peu appréciée des responsables qui n'ont pas laissé les agriculteurs présents entrer. "Il est légitime que nous puissions vérifier l'origine des produits de ce restaurant administratif où des employés de la DDTM, de la préfecture viennent manger", déclare Didier Lucas. Il déplore "qu'aujourd'hui, nous trouvons porte fermée, c'est inadmissible de ne pas être clair sur l'origine, nous pouvons donc tout soupçonner puisque l'on ne nous montre rien !". Une situation qui exaspère d'autant plus les responsables professionnels que "ce sont ces mêmes entreprises qui viennent nous contrôler dans nos exploitations, consomment des produits étrangers et tuent nos entreprises", reprend le président de la FDSEA 22. Un courrier à destination de la préfecture sera envoyé dans la semaine pour demander plus de transparence au restaurant administratif.

Les responsables syndicaux costarmoricains ont poursuivi leurs contrôles par la visite de l'enseigne Métro de Saint Brieuc. Accueillis par Cyril Hamon, nouvellement directeur de l'enseigne (depuis la veille), ils ont effectué un tour d'horizon des rayons pour contrôler la présence de produits français locaux et le respect des normes d'étiquetage. Hervé Moël, responsable de la section lait reconnaît un "effort de l'enseigne pour proposer aux consommateurs des produits français, bretons qu'ils mettent en avant". Cependant, il met en garde le magasin sur "les viandes, les produits carnés où il peut y avoir confusion sur les étiquetages entre les produits français et les produits importés".

Hélène Bonneau

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Sarah Le Quer, installée à 24 ans
En octobre 2017, à 24 ans, Sarah Le Quer rejoint l’exploitation laitière familiale et s’associe avec son père. Un choix pesé,…
L’exosquelette entre en salle de traite
À la ferme expérimentale de La Blanche-Maison à Pont-Hébert dans la Manche, on teste depuis le 25 octobre l’exosquelette, un…
Au concours des Miss, Karen défend la place des femmes en agriculture
Lancé en 2013, le concours Miss France agricole veut promouvoir les femmes et les hommes qui font et feront l'agriculture de…
"Nous allons passer ce cap difficile, développer notre stratégie, accompagner l'agriculture"
Quelques jours après une grève des salariés qui a marqué les esprits, et à quelques jours des sessions chambre départementales,…
Vignette
Langouët : la CR analyse les eaux

Au mois de mai 2019, Daniel Cueff, maire de Langouët, a interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques à une distance…

Vignette
Maïs grain, semis de céréales : la pluie retarde les chantiers
Si la pluviométrie record du mois d'octobre n'a pas trop affecté les chantiers d'ensilage de maïs, la récolte du maïs grain et…
Publicité