Aller au contenu principal
Font Size

La transparence pour tous

Sur l'appel de la FNSEA, les Bretons se sont mobilisés mardi dernier. Si certains départements ont choisi de tenir une conférence de presse pour "dire stop à l'empilement des contraintes administratives", les Costarmoricains se sont rendus au restaurant administratif de Saint Brieuc et ont contrôlés les marchandises de l'enseigne Métro.

© H.B

Le restaurant administratif de St Brieuc a reçu la visite d'une quinzaine d'élus

FDSEA/JA. Une surprise peu appréciée des responsables qui n'ont pas laissé les agriculteurs présents entrer. "Il est légitime que nous puissions vérifier l'origine des produits de ce restaurant administratif où des employés de la DDTM, de la préfecture viennent manger", déclare Didier Lucas. Il déplore "qu'aujourd'hui, nous trouvons porte fermée, c'est inadmissible de ne pas être clair sur l'origine, nous pouvons donc tout soupçonner puisque l'on ne nous montre rien !". Une situation qui exaspère d'autant plus les responsables professionnels que "ce sont ces mêmes entreprises qui viennent nous contrôler dans nos exploitations, consomment des produits étrangers et tuent nos entreprises", reprend le président de la FDSEA 22. Un courrier à destination de la préfecture sera envoyé dans la semaine pour demander plus de transparence au restaurant administratif.

Les responsables syndicaux costarmoricains ont poursuivi leurs contrôles par la visite de l'enseigne Métro de Saint Brieuc. Accueillis par Cyril Hamon, nouvellement directeur de l'enseigne (depuis la veille), ils ont effectué un tour d'horizon des rayons pour contrôler la présence de produits français locaux et le respect des normes d'étiquetage. Hervé Moël, responsable de la section lait reconnaît un "effort de l'enseigne pour proposer aux consommateurs des produits français, bretons qu'ils mettent en avant". Cependant, il met en garde le magasin sur "les viandes, les produits carnés où il peut y avoir confusion sur les étiquetages entre les produits français et les produits importés".

Hélène Bonneau

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Un Clap d'or pour le lycée Pommerit

Cinq élèves de 1re en bac professionnel Agroéquipement du lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor ont décroché un 1…

Publicité