Aller au contenu principal

La vie du cochon expliquée aux enfants

Tous les ans, les Jeunes Agriculteurs se déplacent dans les écoles pour faire découvrir aux enfants la production de lait ou de porc. Vendredi dernier, ils étaient dans une petite commune rurale, aux portes de Landerneau (29).

Jusqu'à présent, c'était plutôt dans les écoles des grandes villes que les JA 29 se déplaçaient pour mieux faire connaître la production de lait ou l'élevage du cochon. Mais cette année, l'animation a été proposée à toutes les écoles du département. Et cet après-midi là, c'est à La Martyre, petite commune rurale à quelques kilomètres de Landerneau, qu'ils ont branché leur ordinateur. "Dans ma classe, je n'ai que 4 enfants d'agriculteurs, indique Gwénola, l'institutrice de CE. Et même si les autres sont environnés de fermes, ils ne connaissent pas forcément ce qui s'y passe". Durant une heure et demi, ils vont découvrir le lait, de la ferme aux yaourts ou fromages qu'ils mangent au quotidien. "Et, pour qu'ils soient plus actifs, nous avons préparé quelques questions en classe".

 

Incroyable !

La classe de CM, elle, a choisi la production porcine. Et découvert des choses incroyables ! "Les bonbons que vous mangez, crocodiles ou frites, sont fabriqués à partir de gélatine, qui provient du cochon", leur expliquent Olivier et Mickaël, deux jeunes éleveurs de la commune voisine, venus leur faire la classe le temps d'un après-midi. Les yeux s'arrondissent... Juré, ils ne verront plus les bonbons de la même manière !

Mais il y a encore plus inimaginable ! "Finalement, les cochons mangent les mêmes céréales que nous", analyse un garçon, en découvrant les sachets de blé, orge et maïs que leur font passer les éleveurs. Et de s'amuser de la mine étonnée de son voisin, qui n'avait jamais fait le rapprochement entre ces céréales brutes et le produit fini, chocolaté et floconné, qu'il met dans son bol tous les matins.

 

Vos achats, nos emplois

Maternité, post-sevrage, engraissement : toutes les phases de l'élevage sont abordées tour à tour, grâce à des schémas et des questions qui relancent l'attention des élèves. Et, ici, ils ont réponse à tout. Car, contrairement à l'autre classe, les enfants d'agriculteurs ou de salariés en élevage sont nombreux. Et fiers de montrer leur savoir ! L'occasion pour Olivier et Mickaël d'insister sur le logo "le porc français". "Les achats de vos parents, ce sont nos emplois". Le message passe sans aucune difficulté : l'abattoir Gad était tout proche et le papa de l'un des élèves y travaillait.

 

Partager notre passion

"Ces interventions en classe sont, pour les enfants, une première approche de l'élevage", indiquent les JA. Et, à en juger par les applaudissements nourris à l'issue de la présentation d'Olivier et Mickaël, nul doute qu'elle ait touché sa cible ! Sur l'année scolaire, JA 29 s'apprête à rencontrer 840 scolaires. "C'est l'occasion d'expliquer ce que l'on fait, de partager notre passion".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Des protéines végétales bretonnes pour réduire les importations de soja
Si la Bretagne importe 95 % des protéines végétales dont elle a besoin pour nourrir ses animaux d’élevage, le GIE SVP est bien…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Rapport sur le suicide d’agriculteurs : les premières pistes
Après six mois de mission, le député Olivier Damaisin s’apprête à rendre au Premier ministre son rapport sur le suicide et le mal…
Un Space sans public mais pas sans lendemain
  Le Space 2020 a bel et bien eu lieu. Il ne restera pas dans les annales, comme si décidément cette édition et surtout son…
Publicité